Connect with us

Guinée : le LEJEPAD organise le concours des voix des jeunes guinéens

Publié

Le

L’édition 2016 du concours Voix des jeunes de Guinée (VDJ), initiée par Social Change Factory (SCF) et financé par OSIWA Guinée va bientôt être lancée en Guinée grâce à la collaboration du leadership jeune pour la paix et le développement en Afrique (LEJEPAD).

Ce concours réunit les étudiants de plusieurs universités guinéennes devant proposer des solutions dans différentes thématiques qui leur sont proposées par l’ensemble des universités prenant part au concours. Cette année, huit universités dont deux à l’intérieur du pays (N’Zérékoré et Kankan), sont sélectionnées.

Le vendredi 8 juillet 2016, un atelier de validation des thématiques de ce concours a eu lieu à Conakry en présence des universités devant prendre part à cette compétition nationale. L’université qui gagner la finale sera face aux universités ayant gagné la finale du concours similaire organisé en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

Dans son intervention, le Directeur exécutif du LEJEPAD, Bangaly Minatagbè Camara a expliqué l’objectif du concours : «Il vise à réunir les étudiants de différentes cultures, formations et nationalités autour de la production intellectuelle, source de tout progrès socioéconomique. Cette production est axée sur la recherche et la promotion des solutions génératrices d’impacts positifs.  L’approche Voix des jeunes est basée essentiellement sur l’analyse, l’argumentation et l’élaboration de stratégies visant à développer des solutions utiles pour les communautés. Ce concours s’appuie fondamentalement sur les solutions, d’où le slogan ‘’Soyons solution.’’ Il s’agit d’un agencement d’idées allant de la problématique à la solution ainsi que la stratégie d’expansion, au cas échéant, garantissant son applicabilité en Guinée.»

Bangaly Minatagbè précise que cette compétition, au-delà de la Guinée, a une dimension internationale : « Nous rappelons que ce concours a une dimension nationale et internationale. Il est donc nécessaire, suite à une présélection objective intra universitaire, que les encadrements soient de nature à booster les compétences des débateurs. Après la coupe nationale, les différents gagnants du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée doivent s’affronter pour une coupe sous-régionale.»

« Au-delà de l’enjeu national relatif à la notoriété de vos établissements, votre image sera également en jeu à l’extérieur», a-t-il expliqué aux responsables d’universités.

Mamadou Diallo, responsable programme d’OSIWA Guinée, a expliqué la nécessité pour les jeunes de faire des propositions au gouvernement : « Il ne faut pas avoir peur d’avoir des opinions différentes. Donc nous ne devons pas avoir peur de partager nos idées.  Il faudrait que nous aidions le gouvernement à avoir cet aspect jeune dans la construction des projets, dans la proposition des solutions pour faire avancer le niveau de vie des Guinéens. On a le plus souvent tendance à blâmer qu’à contribuer. Je crois ce projet-ci est une façon pour nous, non seulement  de faire des propositions concrètes mais aussi de hisser haut le drapeau guinéen sur le plan régional. C’est donc non seulement une façon pour nous de proposer des solutions concrètes à nos dirigeants

Lors de cet atelier, huit thématiques ont été validées, puisqu’il y a huit universités à participer au concours. Pour les quarts de finale, les thématiques Education, Santé, Entrepreneuriat et Emploi vont être débattus. Quant à la demi-finale, les étudiants admis à ce niveau vont proposer des solutions au niveau de la Sécurité et l’Agriculture. La thématique Environnement sera présenté par les deux perdants de deux demi-finales alors la thématique Justice et Droits de l’homme va être le sujet des deux universités en finale.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.