Connect with us

Viol sur mineures: Plus de 783 cas répertoriés en une semaine en Basse Côte

Publié

Le

En prélude à la campagne de mobilisation sociale contre le viol sur mineures, le réseau des femmes africaines ministres et parlementaires de Guinée (REFAMP/G) a tenu une conférence de presse, ce mercredi 06 décembre 2017, à Conakry. L’occasion pour cette structure de tirer la sonnette d’alarme sur ce fléau social.

Dès au début de la conférence, le REFAMP/G et la coalition des femmes et filles de Guinée (COFFIG) ont publié leur rapport sur la sensibilisation menée du 20 au 27 septembre dernier, dans la région administrative de Kindia, à travers leur case veille.

Dans une déclaration conjointe, ces deux structures ont placé Kindia comme la zone la plus touchée avec 295 cas de viols sur mineures dont l’âge varie entre 4 mois à 16 ans, mais aussi dans d’autres préfectures de cette région. 156 cas ont été enregistrés à Forécariah; 113 cas à Dubréka; 107 cas à Télémélé et 112 cas à Coyah.

Ainsi, pour mettre fin à ce fléau, ces structures vont déployer 200 femmes par jour, dans les cinq communes de Conakry et le Km 36 , du 06 au 13 décembre pour sensibiliser la population sur les méfaits du viol, rompre le silence sur ces cas de viol, la criminalisation de ce délit mais aussi la traduction des auteurs de viol en justice.

A la fin de cette activité, le REFAMP/G et la COFFIG vont déposer un mémorandum à l’Assemblée nationale et au ministère de la Justice pour « la criminalisation de ce délit« .

Kaditata THIAM

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.