Connect with us

Présidentielles 2015 : Le ministre de l’Intérieur parle du maintien d’ordre

Publié

Le

Constatant la récurrence des violences entres militants des différents partis politiques en lice pour l’élection présidentielle du 11 octobre prochain, le ministre de l’Intérieur, Mahmoud Cissé a rappelé, au cours d’une conférence de presse, animée le lundi 05 octobre 2015, à Conakry, que dans une République, le maintien d’ordre est une fonction centrale qui repose sur l’éthique et l’équilibre entre les impératifs de tranquillité collective et les exigences du respect des libertés publiques.
Cette conférence qui avait pour thème, ‘’la loi sur le maintien de l’ordre public’’ a été une occasion pour le ministre d’affirmer que pour établir une solide base de cohésion nationale dans une République, il est impératif de lever toutes équivoques en vue de notifier aux guinéens et guinéennes, que nul ne doit être inquiété pour ses opinions pour vue que leurs manifestations ne troublent pas leur nation par la loi en tant qu’expression de la volonté générale, d’incarnation de l’intérêt global.
‘’La liberté de communiquer ses opinions, la liberté de réunion ou encore la liberté de manifestation, est un des droits les plus précieux de l’homme. Tout citoyen a le droit de parler, d’écrire, de se réunir et de manifester librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les conditions déterminées par la loi’’, a signifié le ministre guinéen de l’Intérieur.
Pour Mahmoud Cissé, en Guinée, chaque débordement, déviation, digression ou faute constatée à l’occasion des opérations de maintien de l’ordre, a fait l’objet de débats notoires et d’une très grande médiation avec des conséquences de poursuites judicieuses.
Il a noté, que «les forces de Police et de la Gendarmerie ne font et ne doivent pas faire n’importe quoi. Si avant, il n’y avait aucune loi, maintenant la loi est là pour combler un vide juridique. Depuis l’Indépendance de notre pays, le maintien de l’ordre ne relève que de la pratique».
«Depuis son adoption le 02 juin dernier, rien n’a cadré la partie du maintien de l’ordre en Guinée, il n’y avait absolument rien. Cette loi, je le réitère, vient combler un grand vide juridique dans l’architecture juridique nationale donc, elle vient encadrer la pratique», a fait savoir le ministre de l’Intérieur, Mahmoud Cissé.
Mounir Barry 624-17-54-13

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.