Connect with us

Guinée : l’opposition accuse le pouvoir d’acheter des armes pour réprimer ses militants (Vidéo)

Publié

Le

L’opposition guinéenne maintient sa logique d’organiser des manifestations dans le pays, notamment à Conakry. Et elle accuse le pouvoir d’acheter des armes pour ‘’réprimer’’ ses militants.

Lors d’une rencontre qu’ils ont tenue au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), les leaders de l’opposition guinéenne ont annoncé leur intention d’organiser une série de manifestations ininterrompues à partir du lundi 17 août prochain. Ces manifestations, selon Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition, vont se poursuivre jusqu’à ce que des conditions de transparence du processus électoral soient remplies.

Dans un autre volet, le porte-parole de l’opposition a accusé le pouvoir d’acheter des armes contre les manifestants : « Nous avons également exprimé le fait que nous déplorons que des dispositifs soient pris par le pouvoir pour empêcher ces manifestations ou pour les réprimer avec une extrême violence. Nous savons que des millions et des millions de dollars ont été investis pour accueillir du matériel de répression. Ce qu’on n’a pas fait pour donner du matériel de lutte contre le banditisme ou contre l’insécurité dont les citoyens sont quotidiennement victimes, mais des millions de dollars sont engrangés aujourd’hui ou financés par l’Etat pour mettre à la disposition de la police, des forces de maintien d’ordre, du matériel pour permettre une répression systématique de nos manifestants. Nous savons aussi qu’il y a une loi scélérate  qui a été nuitamment votée à l’Assemblée nationale à l’absence de l’opposition, une loi qui autorise pratiquement les forces de l’ordre à user des armes à feu dans les opérations de maintien d’ordre. Ce qui est unique dans le monde entier. »

Publicité
2 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.