Connect with us

Mobilisation des recettes : La question en débat dans une université à Conakry

Publié

Le

José Sulemane, Représentant résident du Fonds monétaire international (FMI) en Guinée, a présenté, mercredi 4 juillet 2018, le Rapport des perspectives économiques régionales d’avril 2018 à l’Université Mahatma Gandi à Lambandji (Conakry). La question de la mobilisation des recettes était au centre des débats.

 

Parler de ce sujet aux étudiants de la faculté des sciences économiques est pour le recteur de Mahatma Gandi, Facinet Conté, est une bonne chose : « Aujourd’hui nous avons surtout parlé de finances publiques, plus particulièrement la mobilisation des recettes dues à une augmentation des investissements privés. Mais on ne peut pas avoir beaucoup plus d’investissements privés si nous n’avons pas de capital humain et ça ressort un peu l’importance des structures de formation que nous sommes. Donc venir partager avec des étudiants les questions d’une importance comme la mobilisation des recettes, c’est quelque chose de salutaire. Il faut que le FMI continue à démultiplier ce genre d’exercice pour le bien de nos étudiants. »

Pour M. Conté, l’augmentation récente du prix du litre de carburant à la pompe est également due à la problématique de mobilisation des recettes : « Le problème aujourd’hui de l’augmentation du prix du carburant est dû à la mobilisation des recettes. C’est un problème qui intéresse la Guinée. Aujourd’hui il faudrait que nous continuions à réfléchir pour pouvoir dénicher les poches de recettes qui peuvent un peu nous soulager, nous permettre d’investir dans des secteurs prioritaires pour notre pays. »

Quant à José Sulemane, il a fait savoir que tous les membres du FMI passent par l’article 4 d’un document fait en 2016, qui est une analyse politique. Cet article, dit-il, parle du problème de mobilisations des recettes et le potentiel qui existe. « Encore si nous maintenons le même niveau de taux d’impôt, c’est possible de générer un peu de recettes à cause de l’efficience du système, l’élargissement de l’assiette fiscale. Dans le cadre de la Guinée, comme c’est un pays qui a des ressources naturelles, il y a la possibilité d’avoir plus de recettes additionnelles. »

Comme le recteur de l’université, les étudiants de Mahatma Gandi ont apprécié la présentation faite par M. José Sulemane.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.