Connect with us

Guinée : Par où est passé l’argent des militaires retraités ?

Publié

Le

Au passage dans ‘’œil de lynx’’ ce vendredi 07 avril 2017, le secrétaire général  des militaires retraités est revenu sur les conditions des militaires à la retraite et principalement sur les 4 mille 300 remerciés en 2011. Il s’est aussi penché sur les réformes engagées au sein des forces de défense et de sécurité depuis l’avènement du chef de l’exécutif actuel à Sékhoutouréya en 2011, Pr Alpha Condé. Pour lui, les retraités vivent  dans une souffrance extrême et dans une précarité totale.

Les réformes souhaitées au sein des services de sécurité ont été en enclenchées depuis pendant la transition en partenariat avec les institutions internationales. Le secrétaire général des militaires à la retraite affirme : « Il faut dire que cette réforme a été engagée depuis au temps du CNDD. Elle est financée et soutenue par les institutions internationales. Notre armée n’était pas pléthorique, mais vieillissante. Il fallait que certains partent à la retraite, vu leurs âges et leurs grades au sein de l’armée. Voilà pourquoi les 4 mille 300 militaires sur papier sont allés à la retraite

Se prononçant sur ces réformes engagées, le secrétaire général des militaires à la retraite ajoute : « Je ne suis pas contre cette réforme. Elle est bonne. Mais, il fallait maintenir les techniciens, les ingénieurs. Actuellement, il est difficile de combler le vide. Il faut des années d’études et de parcours pour avoir toutes ces expertises. On devrait garder les techniciens et moi je suis un technicien blindé.»

Poursuivant, le colonel Jean Guilavogui revient sur les conditions de vie des militaires à la retrait : « Nous sommes très mal récompensés. Le montant débloqué par les institutions, nous ne l’avons pas perçu. Dès après ces réformes annoncées, les militaires retraités ont été déguerpis dans les casernes. Certains ont piqué crise. Nous n’avons pas le ravitaillement. Pourtant, les institutions avaient débloqué 15 mille 502 dollars pour nous. Même les 4 mille 300 chiffres annoncés sur papier, il y a beaucoup de zones d’ombres. Aujourd’hui, nous vivons dans la misère et le militaire retraité en Guinée vit misérablement. Et moi, j’ai été en prison pour avoir créé le syndicat des militaires à la retraite.»

L’on se demande où parti cet argent débloqué les partenaires, pendant que les principaux bénéficiaires sont en train de tirer le diable par la queue.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.