Connect with us

Guinée: Accord du 12 Octobre 2016, l’opposition républicaine met en garde le gouvernement

Publié

Le

Les opposants réunis au sein de l’opposition  républicaine ont déploré ce vendredi, ce qu’ils appellent le non respect des engagements pris par le pouvoir. Il s’agit de l’application de l’accord du 12 octobre 2016. Ces leaders mettent en garde les autorités guinéennes contre tout report des élections locales au-delà du du 30 juin 2017.

L’accord du 12 octobre 2016 et la visite Alpha Condé- Cellou Dalein Diallo étaient les points abordés à cette rencontre. Ils ont fait remarquer que les points de cet accord ne sont jusqu’à présent pas appliqués. C’est ce qu’a rapporté Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition: «  Concernant le fichier électoral, c’est un point de l’accord qui prévoit que l’audite du fichier doit être exécuté et le rapport rendu disponible au plus tard le 31 Mai 2017. Mais il se trouve qu’à moins de deux mois de cette échéance, on n’a même pas lancé l’appel d’offre pour recruter l’auditeur en question… »

Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition guinéenne parle d’un manque de volonté politique du gouvernement guinéen:  » Les ivoiriens n’ont pas eu besoin de manifester pour organiser les élections, de se faire interpeller par la communauté internationale pour organiser à bonne date pour organiser les élections législatives. Ils ont récemment organisé la deuxième élection législative et ils s’apprêtent à organiser les élections locales. Le Mali en guerre, a organisé élections locales, de même pour le Sénégal. Pourquoi nous, nous ne parvenons pas à organiser les élections locales…? »

Le président du parti UFDG a déclaré que la presse guinéenne ne les accompagne pas dans leur combat:  » Alpha Condé a décidé de ne pas organiser les locales avant les présidentielles et vous savez pourquoi. Vous ne nous avez pas suffisamment soutenus. Lorsqu’on défend le droit, il faut que la presse soutienne l’opposition, il faut que vous interpelliez qui de droit… »

L’opposition républicaine a mis en garde les autorités guinéennes. Aboubacar Sylla dit que si les élections ne sont pas organisées jusqu’au 30 Juin, ils se feront entendre par d’autres moyens:  » Nous estimons qu’il est possible dans le contexte actuel d’organiser les élections locales au plus tard le 30 Juin 2017. Si les élections n’étaient pas organisées à cette date, nous considérerons alors qu’il s’agit là d’une rupture dans le cadre de l’accord qui nous lie, nous sortirons donc de cette dynamique et nous engagerons une épreuve de force avec le pouvoir pour que ces élections aient lieu… »

Cellou Dalein Diallo est attendu les prochaines heures au palais présidentiel Sékhoutouréya. Il entend porter les préoccupations de l’opposition au président Alpha Condé.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.