Connect with us

Guinée : Feguifoot, Salifou Camara contre-attaque

Publié

Le

Alors que le Syli national de Guinée est actuellement engagé dans la course pour la qualification à la Coupe d’Afrique des nations de 2017, qui doit se tenir au Gabon, et qui n’est pas dans une situation confortable pour décrocher son ticket pour la Can gabonaise, la Fédération guinéenne de football Féguifoot est, quant à elle, en crise.

Le recrutement de l’entraîneur français Luis Fernandez, jugé opaque par les fédéraux de la Féguifoot, aura été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Avec en toile de fonds, les mauvaises prestations du Syli national de Guinée.

A la suite de la lettre adressée par les commissaires de la Féguifoot à leur président Salifou Camara ‘’Super V’’, lettre dans laquelle, ils demandaient  la tenue d’un nouveau congrès,  dont le but manifeste serait de débarquer l’actuel président de la ‘’fédé’’, ce dernier a, dans un très long courrier, répondu à la lettre  des commissaires.

Une sorte de ‘’berger à la bergère’’. Dans son courrier réponse, le président de la fédération guinéenne de football a, en substance, estimé que sa présence n’est pas indispensable à la réunion du comité exécutif, comme on le lui reproche.

Les commissaires l’accusant de mauvaise gestion financière, Super V s’inscrit en faux, et égrène ses acquis à la tête de la fédé et se dit volontariste dans sa mission « Je suis le seul Président de Fédération de Football non salarié, qui ne bénéficie pas d’indemnités de fonction, d’aucun litre de carburant, aucune prise en charge des frais de communication, alors que de l’autre côté, ‘‘j’alimente’’ seul en milliards de Francs, les caisses de la Fédé pour soutenir ses activités. » déclare-t-il.

Super V estime qu’il s’est investi « personnellement, assidument et régulièrement depuis plus de quatre (4) ans à apporter à tous mes collaborateurs et membres du comité exécutif, à l’occasion de certaines situations sociales, un apport personnel en matériels ou en espèces afin que, chacun et tous se sentent entourés et appartenant à une même famille, celle du foot »

Et de contre attaquer « Des analphabètes chroniques, dont certains n’ont même pas le brevet, qui passent tout leur temps à vilipender, charger, calomnier, salir, mentir en longueur de journée dans les salons et les médias, ne peuvent avoir de place à la tête de notre football. Simples observateurs de nos Assemblées Générales, où vous n’avez même pas le droit à la parole, vous n’êtes pas fondés de me demander de convoquer une Assemblée Générale » sermonne super V.

Le comportement d’un élu fédéral, selon lui, doit être digne de crédibiliser la fédération, ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui estime Salifou Camara. « Stop pendant qu’il est encore temps. »prévient t-il

Pour finir, le président de la Fédération guinéenne de football estime que la   préoccupation de son institution doit être axée sur ce constat « Ce n’est pas en m’interpellant sur la situation financière que nous venons d’élucider à la dernière Assemblée générale, par l’adoption des états financiers que vos agissements seront tolérés » menace Super V.

Cette réponse du président Salifou Camara, dans laquelle il tacle sans ambages, souffle le chaud et le froid et répond sans hésitation, tout en menaçant, sera-t-elle du gout des élus fédéraux ?

Si la crise s’enlise la Guinée risque tout simplement une suspension par la FIFA, c’est dire que l’avenir du tricolore guinéen est entre les mains des membres de la Féguifoot et de son président.

Avec : CGI

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.