Connect with us

Marche blanche: Les opposantes donnent un ultimatum au président Alpha Condé

Publié

Le

Dans la matinée de ce mercredi 07 mars 2018, les femmes des différents partis de l’opposition ont marché sur l’axe Le Prince pour réclamer justice pour les victimes des manifestations.

 

 

Toutes habillées en blanc, foulards rouges, elles ont très tôt rallié les rues de Hamdanlaye jusqu’à Koloma, sur l’autoroute Le Prince.

Lançant des slogans hostiles au gouvernement, ces femmes ont dénoncé le nombre de morts par balles.  » Trop de morts, l’Etat dort encore »  » justice pour nos enfants », ou encore  » sans justice pas de paix » et « Alpha rime avec Crime ».

Criant leur ras-le-bol, les marcheuses aux habits blancs, comme elles intitulent leur marche, ont fustigé le comportement de la justice guinéenne, l’impunité des autorités en place, mais aussi la responsabilité du premier magistrat du pays.

Dans les différents discours dénonciateurs qu’avertisseurs, ces opposantes au régime du président Alpha CONDÉ ont annoncé de nouvelles marches si toutefois rien n’est fait pour que justice soit rendue.

 » Alpha, nous voulons la justice pour nos enfants, car trop c’est trop ! Nous lui donnons deux semaines, si dans deux semaines, le professeur Alpha Condé refuse de nous montrer ceux qui ont tué nos enfants, nous allons le chasser de ce pouvoir », a déclaré Mariama Tata Bah, députée de l’UFDG.

Pour Rouguiatou Baldé, membre du bureau politique national du BL, « aucune manifestation ne doit justifier l’usage des armes contre des manifestants et ce, quelle que soit la nature des instructions que vous recevez de votre hiérarchie » .

Quant à la femme du chef de file de l’opposition, Halimatou Dalein Diallo, il est temps pour les femmes de se lever pour combattre l’impunité: « Ils ont fini de tuer nos enfants, mais nous allons continuer le combat jusqu’à ce qu’il y ait une Guinée unie et prospère. Femmes de Guinée, il est temps de nous lever. Car s’il y a une prochaine victime, nous allons nous rendre à Sékhoutouréya pour dire à Alpha Condé, plus jamais ça! Parce que nous sommes des mamans et nous sommes meurtries du fait qu’on tue nos enfants à chaque manifestation », a-t-elle clôturé la série de discours.

La marche s’est achevée dans une ambiance sereine et sans incidents.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.