Connect with us

Guinée : Droit de réponse, la réplique cinglante de l’UFDG à l’UFR

Publié

Le

C’est désormais clair : la carence juridique à l’UFR renforce la carence lexicale. Commençons par celle juridique: L’UFR-connect a publié sur sa page Facebook un texte titré: « Cellou Dalein Diallo pris en flagrant délit de mensonge sur Lynx FM ».

Parler de ‘’flagrant délit’’ sans être capable de définir l’infraction est la plus stupide des déclarations calomnieuses que peut cautionner un parti politique. Venant de l’UFR n’étonnera plus personne en Guinée. Nous savons tous que le président de ce parti, pour se vendre au pouvoir actuel a divulgué des informations qui étaient jusque là à la discrétion de l’Etat.

Oui ! En affirmant que l’arrestation d’Alpha Condé a été votée en conseil des ministres et qu’il avait surtout voté contre, est non seulement une déclaration démagogique mais surtout une trahison du secret d’Etat. Ce n’est donc pas étonnant que les khalifes d’un tel traitre de l’autorité étatique s’aventurent dans le judiciaire en employant des termes non appropriés aux circonstances qui les préoccupent.

Au lieu de perdre votre temps sur la brillante prestation de Cellou Dalein Diallo, le mieux pour vous serait de faire une réflexion approfondie sur la flagrante déperdition de vos idéaux qui souffrent d’une incohérence fabuleuse. A propos d’ailleurs, nous vous conseillons fermement d’adopter une position commune sur la CENI, malgré le fait que votre président, érigé en Haut représentant de la paresse, ne se préoccupe plus de l’avenir politique d’un parti aux hurlements inaudibles. Nous le comprenons bien qu’’’on ne doit perdre son temps pour nourrir un chat qui ne peut attraper une souris’’. Le Représentant bassement haut perché d’Alpha Condé peut ainsi continuer ses grâces matinées, tout en pérennisant sa principale activité qui consiste à faire le tour de la ville dans une voiture achetée et carburée au détriment des pauvres populations.

Venons-en à la carence lexicale

Les phrases de Cellou Dalein Diallo « Nous avons beaucoup apporté à Sidya Touré lorsqu’il est venu. Il avait beaucoup de lacunes par rapport à la connaissance des réalités guinéennes » vous triturent tant les méninges? Alors si vous n’étiez pas aux aguets à la recherche de la bonne occasion pour passer aux abois, c’est sûr que votre difficulté lexicale est désormais sans équivoque.

En effet, la perfection n’est pas de notre monde, malgré votre hantise à diviniser votre président dans sa gestion étatique connue de tous. Le seul fait qu’il soit importé depuis la Côte d’Ivoire pouvait être à la base des lacunes dans sa gestion. Vous pouvez le nier, c’est de votre droit. Il avait bien besoin de collaborateurs pour compenser ces quelques lacunes. Si c’est l’expression lacune qui vous irrite tant, trouvez-en un synonyme, la langue française en compte beaucoup. Et pendant que vous serez à farfouiller dans le dictionnaire, essayer de trouver, si vous pouvez, les mots modestie et humilité et vous verrez certainement qu’ils ont des costumes trop larges pour votre patron.

Pour revenir à lui, en tant que Premier Ministre, poste qu’il n’a jamais occupé avant, votre dieu de la gestion était entouré de gens compétents qu’il avait lui-même choisi, si on s’en tient à votre texte bien-sûr. Il avait besoin de tous ces cadres pour combler cette autre insuffisance due à son manque d’expérience à ce poste dans un environnement méconnu.

Cellou Dalein Diallo le dit d’ailleurs dans le texte transcrit de son intervention lors de votre congrès : « Et je dois avouer que Monsieur Sidya Touré m’a fait énormément confiance. Si bien que j’ai fait partie de l’équipe restreinte des Ministres économiques qui, à ses côtés, était non seulement chargé d’identifier les mesures appropriées pour résoudre la crise, mais aussi chargés d’assurer le suivi évaluation des dossiers ». Oui, en homme d’Etat, il le dit sans complexe que Monsieur Sidya Touré lui a fait confiance en lui confiant de telles responsabilités. L’on pourrait donc être traité d’insuffisant intellectuel quand on admet que dans ce gouvernement seul Sidya Touré a aidé les autres à corriger leurs lacunes, sans que les autres ne lui soient utiles dans la correction des siennes.

Par ailleurs, vous débordez même dans vos errements, en pagayant à contre-sens de votre affirmation favorite : « Quelle expérience avait-il alors qu’il n’était qu’un simple agent à la Banque, Directeur Adjoint à la caisse de l’Etat, tout ce qui n’a rien avoir avec la gestion d’un Etat, pour combler les lacunes d’un Sidya Touré qu’on est allé chercher en Côte d’Ivoire, sur la base de ses résultats pour venir aider le pays ». Ceci pourrait remettre en cause le sérieux de votre divin et devin Sidya Touré dans le choix de ses collaborateurs. En effet, c’était vraiment imprudent de sa part de confier un si haut poste de responsabilité à un homme que vous jugez sans expérience. Il l’avait incontestablement fait parce qu’il savait que Cellou Dalein en avait la compétence. Cela vous pouvez le nier aussi, c’est de votre plein droit.

Mais, pour les lecteurs de bonne foi, il est important de rappeler que c’est en 1982, que Cellou Dalein intègre la Banque Guinéenne du Commerce Extérieur comme Chef du Bureau d’Études.

 En 1985, il rejoint la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) où il occupe successivement les fonctions de Directeur du Département de la Comptabilité, Directeur du Département des Changes et Directeur Général des Affaires Économiques et Monétaires. Il prend une part active à la restructuration de la Banque Centrale et du système bancaire Guinéen. Il devient membre de la cellule technique du CCEF et, à ce titre, participe à la formulation, à la négociation et au suivi de tous les programmes de reformes mis en en œuvre par le Gouvernement Guinéen avec l’appui des Institutions de Brettons Woods (PAS, FAS, FAS-R, FRPC, PAGEN, CAS1, CAS2 …). Il est président ou rapporteur de plusieurs commissions de privatisation et de restructuration des entreprises publiques (Secteur pétrolier, Banques et Assurances, télécommunications).

En1995, il est nommé Administrateur Général Adjoint des Grands Projets (ACGP) à la Présidence de la République. A ce poste, il se familiarise davantage avec les modalités de financement et au suivi-évaluation des projets et programmes de développement.
Grâce à son expérience de banquier et à sa connaissance du système financier international, il apporte une contribution remarquée à la mobilisation des financements extérieurs en faveur des certains grands projets tels que Garafiri, Tombo III.

 Qui dit mieux ?

C’est fort de ce parcours exceptionnel qu’en Juillet 1996, il devient Ministre des Transports des Télécommunications et du Tourisme, dans le gouvernement Sidya Touré. C’est encore plus fort de ces compétences qu’il est désigné, la même année, Gouverneur de la Guinée à la Banque Mondiale.

Quand à l’auteur de ce texte, c’est niais de taper sur un clavier une simple virgule pour séparer ‘’simple agent’’ et ‘’directeur adjoint à la caisse de l’Etat’’. Un simple agent ne peut être directeur adjoint, sauf si la notion de cadre vous échappe.
Vous vous immortalisez enfin dans votre incohérence en ces termes : « Sidya Touré l’a choisi pour en faire un Ministre, il lui a appris des nouvelles méthodes de travail en matière de stabilisations économiques au niveau d’un conseil interministériel inexistant avant son arrivée et l’a privilégié parmi les autres Ministres ».

Vous demandant de vous référer au parcours cité plus haut, sachez que Cellou Dalein Diallo n’a pas le complexe intellectuel qui vous ronge tant. Il l’a bien dit dans son discours que vous citez en exemple; sa collaboration avec Monsieur Sidya Touré a été très déterminante dans son cursus professionnel et administratif. C’est bien ce qui caractérise un homme d’Etat, il doit avoir le courage de faire les éloges d’un ancien collaborateur.

Pour finir, votre hurlement, bien que vide de contenu, reste une preuve éloquente de la bonne prestation de Cellou Dalein Diallo lors de son passage sur Lynx Fm. En effet, à part ce passage qui vous a échappé par carence lexico-juridique, vous n’avez formulé aucune réplique sur les différents points qu’il a abordés (économie du pays, vie socio-juridique, le panier de la ménagère…), malgré l’étiquette de solutionnaire que vous avez revendiqué pour corrompre le pouvoir moribond en place. Cette autre forme d’escroquerie que vous insinuez actuellement au sommet de l’Etat, au prix de votre honneur ou idéologie, ne pourra durer assez longtemps car le peuple de Guinée vous connait, soyez-en rassurés.

Dans l’espoir que vous reveniez à la raison pour débattre de choses sérieuses, nous vous adressons nos sincères remerciements pour votre attention et votre appréciation. Nous vous informerons très prochainement d’une autre prestation de Cellou Dalein Diallo au cours de laquelle il abordera d’autres sujets d’intérêt national et se préoccupera peu de votre affinité pour le culte de la personnalité.

Cellule de communication UFDG

Publicité
2 Commentaires

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.