Connect with us

Guinée : Selon la justice, les tirs à balles réelles lors des émeutes ne provenaient pas des forces de l’ordre

Publié

Le

Guinée: Le parquet général de Conakry a animé un point de presse ce lundi 6 mars 2017 à la Maison de la Presse à Conakry. Lors de cette rencontre avec la presse, le procureur général a fait le bilan des violences lors des émeutes produites à l’occasion de la grève des enseignants.

Dans son intervention, le procureur général, Yaya Kayraba Kaba, a fait savoir que les forces de sécurité n’ont pas fait usage d’armes à feu, puisque, dit-il, les douilles trouvées sur place sont issues des fusils de chasse et de fabrication locale : «Nous savons que dans le maintien de l’ordre, les forces de sécurité n’utilisent pas les armes à feu. Il y a des armes conventionnelles qu’elles utilisent. C’est pourquoi on a dit qu’il y a usage d’armes à feu par des inconnus. Les projectiles ramassés par les enquêteurs et qui sont disponibles, sont constitués de douilles de fusils de chasse et de fusils de fabrication locale qui ne sauraient être utilisés par les forces de maintien de l’ordre. […] Des véhicules des forces de l’ordre qui reçoivent des projectiles d’armes à feu. Je ne sais pas si ce sont les forces de l’ordre elles-mêmes qui vont se tirer dessus. Pour le moment, voici un aperçu non exhaustif des dégâts matériels enregistrés au cours de ces journées chaudes. »

Parlant des dégâts, il a déclaré que plusieurs édifices publics et privés, des biens publics et privés ont été pillés et vandalisés.

Lors de ces événements, en plus des civils, il y a eu 36 gendarmes blessés dont trois graves.

S’agissant des interpellations, il a dit que ce sont 32 personnes, dont des mineurs, qui ont été arrêtés. Ils ont tous été déférés soit au TPI de Dixinn, de Mafanco ou au tribunal pour enfant à Kaloum, pour ce qui concerne les mineurs.

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.