Connect with us

Guinée : les avocats de Bah Oury enfoncent le clou contre les militants de l’UFDG en prison

Publié

Le

Les avocats de Bah Oury, vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), exclu du parti le 4 février 2016, ont annoncé samedi 5 mars 2016 à Conakry leur volonté de déposer des plaintes additives aux poursuites déjà engagées par le procureur de la République de Conakry II.

Vingt-deux militants de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) croupissent à la Maison centrale de Conakry. Un d’eux est inculpé pour l’assassinat, deux autres pour coups et blessures alors que les autres sont inculpés pour abstention délictueuse.

Lors de la conférence de presse que ces avocats ont animée samedi, Me Emmanuel Bamba a fait savoir que dans l’affaire du meurtre du journaliste El hadj Mohamed Koula Diallo, il y a eu des infractions qui ont été omises par le procureur.

« Il y a d’autres infractions qui ont été omises, parce que le fait de détenir une arme à feu obéit à une procédure. Nous comptons déposer une plainte additive pour signaler cette infraction là. L’autre infraction qui a été omise, c’est l’association de malfaiteurs, qui est un crime», a indiqué Me Emmanuel Bamba, avant d’accuser le groupe de personnes déjà arrêtées d’avoir agi en connaissance de cause : « Pour nous, ce groupe qui avait connaissance de la possession d’une arme par un tiers à l’occasion de cette rencontre là au siège du parti, sans que cela ne soit dénoncé, a agi en connaissance de cause. Et nous estimons qu’il est important de les poursuivre pour association de malfaiteurs. Et là également, la plainte va être déposée dans les jours à venir.»

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.