Connect with us

Afrique : La Chine propose un nouveau modèle économique

Publié

Le

La Chine multiplie ses actions en faveur de l’Afrique. Les Chinois savent que le continent de toutes les promesses avec des potentialités économiques et une population très jeune. L’empire du milieu propose un modèle de la lutte contre la pauvreté, selon le professeur Gu Qingyang cité par Le Quotidien du Peuple.

La Chine conte son expérience à l’Afrique

La Chine entend proposer une nouvelle forme de collaboration aux pays en voie de développement. C’est pourquoi elle a jeté son dévolu sur l’Afrique avec à l’esprit de lui faire des propositions qui lui permettront de vaincre la pauvreté. L’idée était dans l’air quand on sait la puissance économique qu’est devenu le géant de l’Asie au fil du temps à force d’abnégation au  travail et de courage.

La Chine nourrit l’ambition de proposer aux Africains un partenariat « gagnant-gagnant » qui prendrait en compte les besoins réels des deux parties. De façon pratique, les Chinois ont besoin de matières premières dont dispose l’Afrique pour alimenter leurs puissantes industries et les Africains des capitaux chinois pour renflouer leurs caisses. Aussi, les investissements chinois sur le sol africain permettront de créer de l’emploi mais prennent en compte également le volet de la construction d’infrastructures à des coûts que les Etats du continent pourront supporter.

Loin des considérations purement et uniquement économiques, la Chine prône une politique d’ouverture qui considère que le droit au développement est l’un des droits fondamentaux de la survie et du développement des hommes, avec pour mission de base la promotion du développement économique, élaborant des projets de développement et de lutte contre la pauvreté, mobilisant toutes les forces sociales pour résoudre le problème de la pauvreté.

Les actions posées par le gouvernement chinois et leurs résultats sont là pour témoigner de la réussite de son modèle économique : en 30 ans, la Chine est passée du statut d’ancienne colonie plongée dans une extrême pauvreté à celui de puissance économique de premier rang. La famine qui l’a frappé durant plusieurs années ne l’a pas freiné dans son élan et a réussi à faire sortir plus de 10 millions de personnes de la pauvreté en seulement deux années (2013 et 2014).

Les chinois constituent aujourd’hui la rampe de lancement de la coopération Sud-Sud avec des instruments tels que l’initiative « Une ceinture et une route », la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures, la Banque de développement du BRICS et le Fonds de développement sino-africain (qui est passé de 3 milliards de dollars US à 5 milliards de dollars US), qui visent tous à promouvoir des projets d’infrastructures urbaines et rurales. Objectif : libérer des capacités de production potentielle dans les pays pauvres et augmenter efficacement leur niveaux de revenu pour les aider à sortir du trou béant de la misère.

Xi Jinping est à Johannesburg pour prendre part au sommet sino-africain (FOCAC). Le Président chinois a annoncé la somme de 60 milliards de dollars US pour booster la croissance des pays africains.

Avec : Afrique-sur7

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.