Connect with us

Obama veut concurrencer les chinois pour créer l’ordinateur le plus puissant du monde

Publié

Le

L’ordinateur le plus puissant du monde est chinois, et Barack Obama ne le digère pas, même si son pays reste leader en puissance totale déployée. Le président américain a signé le 29 juillet le décret créant l’initiative nationale de calcul stratégique (ou National Strategic Computing Initiative, NSCI), dont l’objectif est de développer dans la décennie à venir les futurs superordinateurs du gouvernement et des agences fédérales, et de dépasser les réalisations chinoises comme le champion actuel, Tianhe-2.

La toute nouvelle NSCI réunit l’agence fédérale de recherche scientifique (National Science Foundation), l’agence fédérale de sécurité nucléaire et les ministères de la Défense et de l’Énergie. Pour atteindre ses objectifs, elle doit créer un supercalculateur exascale (à l’échelle de l’exaflop), capable de réaliser un milliard de milliards d’opérations par seconde. À titre de comparaison, Tianhe-2 atteint 33 milliards d’opérations par seconde.

Nombreux obstacles

Mais de nombreux obstacles devront être surmontés par les scientifiques américains, au premier rang desquels on trouve les limites physiques des processeurs actuels : la surchauffe et la consommation énergétique, qui interdisent pour l’heure toute architecture exascale. Le décret présidentiel fait écho à un rapport du ministère de l’Énergie en 2014, qui préconisait de rassembler les forces du pays pour réfléchir aux supercalculateurs de demain.

LEPOINT

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.