Connect with us

Dialogue politique : Cellou Dalein justifie le départ de l’opposition

Publié

Le

De nouveau, l’opposition a quitté le dialogue politique inter guinéen. Celui-ci était censé sortir la Guinée de la crise actuelle. Mais à la dernière minute, l’opposition a quitté la table des négociations en refusant de signer l’accord.

A l’occasion de l’Assemblée générale de son parti tenue samedi 4 juillet, le président de l’UFDG a dit à ses militants que l’opposition ne pouvait pas signer cet accord, parce que « le pouvoir tient à aller aux élections avec les élus locaux qui lui sont inféodés et ne souhaite pas organiser les élections communales même si toutes les conditions de la réussite de telles élections sont aujourd’hui réussies

Le pouvoir, selon lui, a refusé d’adhérer à une solution que l’opposition avait proposée : «Nous avions proposé une solution qui aurait pu réparer l’injustice et permettre une gestion partagée de l’ensemble des communes de la République. Cette solution semblait emporter l’adhésion de la communauté internationale à un moment donné. Nous avons au total 38 communes urbaines et 304 communes rurales. Nous venons de sortir des élections législatives où il y avait la proportionnelle et l’uninominale. Le rapport de force des partis politiques dans chaque collectivité existe à travers les résultats de ces élections dans sa partie proportionnelle. On a accepté de recomposer les délégations spéciales en tenant compte de ces résultats. Ce qui aurait permis à tous les partis politiques de participer à la gestion transitoire des maires en attendant les élections communales. »

Cette proposition, selon Cellou Dalein Diallo, était la plus bonne, puisqu’elle n’exige ni de temps encore moins de frais : «On n’a pas besoin d’un franc, ni de temps. Il s’agit de voir dans chaque commune, quels sont les résultats de la proportionnelle à repartir au prorata de chaque parti. On obtient au finish un conseil communal basé sur une réalité vécue récemment. C’est facile et les résultats sont là. Ils ne veulent pas de ça et veulent garder le statuquo parce que l’ensemble des conseils communaux sont inféodés au pouvoir, intimidés pour adhérer au RPG. »

Il a ensuite invité ses militants de se mobilisés et d’être prêts, car les manifestations vont reprendre dès après la fin du mois de ramadan.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.