Connect with us

Syli national : le coup de sang de Luis Fernandez

Publié

Le

Il fait un temps chaud au sein de la sélection guinéenne. Luis Fernandez est sorti de ses gongs pour répondre à Abdoul Razzagui Camara et lancer un ultimatum aux joueurs qui n’ont toujours pas rejoint le groupe au stage de Lonard de Vinci.

Les défections se sont enchaînées ces derniers jours au syli national de Guinée. La dernière en date est celle de Razzagui qui pour justifier son absence, révélait n’avoir reçu aucune convocation pour rejoindre l’équipe. Le sélectionneur du syli a réagi à ces propos qu’ils qualifient tout simplement de faux.  « Razzagui a menti. Je n’aime pas que les joueurs mentent aux Guinéens » a-t-il affirmé à Guineefoot.

Aux abonnés absents, il y a Ibrahima Traoré, Abdoul Razzagui, Idrissa Sylla, Ibrahima Conté, Baissama Sankoh, Bouna Sarr et Fodé Koita. Fernandez menace et lance un dernier ultimatum : « Il n’y aura pas de passe-droit avec Luis fernandez. Si Traoré, Conté, Idrissa, Sarr, Razzagui ne rejoignent pas l’équipe nationale d’ici à dimanche, ils seront soumis au règlement de la fifa Ils vont être suspendus et il sera très compliqué pour eux de revenir en sélection nationale. Ils ont jusqu’à dimanche pour se présenter sinon je serai obligé de prendre contact avec la Fédération pour les suspendre ».

Luis Fernandez en a également profité pour éclairer la situation autour de chaque membre de ce club d’absents. « Naby Keita a joué 120 minutes hier (3 juin, ndlr) en finale de la Coupe d’Autriche avec son club, mais il était là aujourd’hui (4 juin) à midi. Seydouba est arrivé blessé, on n’est en train de le soigner. Abdoulaye Cissé avait des problèmes d’adducteurs, on l’a soigné. Même si on est blessé, on répond à la convocation en équipe nationale en présentant un rapport médical. Nous avons les spécialistes pour s’en occuper. Quand on a des soucis, on appelle le coach ou les dirigeants pour s’expliquer. Traoré, je l’ai appelé pour lui dire que s’il a un problème, il peut venir l’expliquer. Après il est libre de rester ou partir. Il a refusé. Bouna Sarr, je l’ai rencontré après le match Metz contre OM en Ligue1. Je lui ai demandé s’il veut venir en sélection nationale, il m’a dit oui. Alors, je lui ai dit de se préparer car je vais le convoquer pour le prochain match » résume le Français.

Luis Fernandez a du mal à comprendre le manque de fierté nationale chez ses joueurs qui ont tourné le dos à la sélection à l’orée des éliminatoires de la CAN 2017, « Ils sont allés en vacances parce que le maillot du Syli national n’est pas important pour eux. S’ils ne viennent pas pour le prochain match, dans 3 mois je n’aurais plus envie d’eux. Ils doivent être fiers de leur sélection nationale. Mais je constate que ça manque de fierté. Il faut respecter le maillot, la Guinée et les Guinéens. Au moment où l’équipe nationale prépare un match de qualifications pour une CAN, ils sont en vacances. Ils se reposent. Ils ne veulent pas venir porter le maillot de la Guinée. Ils ne répondent plus à nos appels téléphoniques. Je veux que ces garçons comprennent que nous sommes très déçus ».

Pour finir, l’ancien entraîneur du PSG a rappelé son principe directeur, « Même s’il y a moins de qualité, je préfère des garçons qui sont fiers de porter et de défendre le maillot de leur pays ».

Les prochains jours édifieront sur l’issue finale de ce duel à distance engagés entre les « mutins » et le sélectionneur du syli national.

Par Thierno Amadou MAKADJI

Publicité
5 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.