Connect with us

Marche du 4 mai: un jeune tué par bastonnades à Conakry

Publié

Le

La manifestation de l’opposition républicaine du lundi 4 mai a été très mouvementée. Plusieurs blessés ont été enregistrés lors des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants à Conakry.

Mamadou Bailo Diallo, âgé de 29 ans, avait été pris à partie par des contre-manifestants, puis des services de sécurité au niveau de la T8 entre Sonfonia et Cimenterie. Ces deux groupes l’ont roué de coups. Admis à l’hôpital national Donka, il a succombé aux environs de 22h.

Selon la famille, le défunt n’était même pas dans la rue pour manifester. Mais il était parti à son travail. C’est là qu’ils l’ont tabassé à mort.

Mamadou Bella Diallo, frère de la victime, explique ce qui s’est arrivé à son frère : «Hier (ndlr : lundi 04 mai 2015) j’ai tenté en vain à plusieurs reprises de joindre mon jeune frère au téléphone. J’ai décidé de me rendre à son lieu de travail pour voir qu’est-ce qui n’allait pas. Arrivé sur les lieux, certains citoyens m’ont dit qu’il a été violemment battu par des agents des services de sécurité. D’autres ont fait savoir qu’il a été attaqué par des contre-manifestants. C’est ainsi qu’on m’a indiqué la clinique où il a été transporté par des jeunes de la localité. Je l’ai trouvé dans le coma à la devanture de cette clinique. Les médecins qui étaient là-bas ont refusé de s’occuper de lui. Avec l’aide de quelques jeunes, je l’ai transporté jusqu’au niveau des rails de Sonfonia où la croix rouge l’a récupéré pour le transporter à l’hôpital Donka. Malheureusement il a rendu l’âme aux environs de 22 heures. »

Le défunt laisse derrière lui une veuve et deux orphelins.

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.