Connect with us

Guinée: Après 3 mois de gestion à la tête de l’AGS, Sayon Bamba dresse son bilan

Publié

Le

Au soir du vendredi 6 janvier 2017, l’artiste, metteure en scène et comédienne Sayon Bamba a été nommée à la tête de la direction générale de l’Agence guinéenne de spectacles. Elle relevait ainsi à ce poste l’agent-joueur Malick Kébé suspendu depuis la survenue de la bousculade de Rogbane qui avait ôté la vie à 33 Guinéens composés essentiellement d’adolescents, et remplacé de façon intérimaire par son adjoint Jims Traoré.

Trois mois après sa promotion, Sayon Bamba a animé une conférence de presse ce mardi 4 avril pour dresser le bilan de sa gestion à la tête de cette structure. D’entrée, Sayon Bamba Camara s’est félicitée de l’innovation qu’il a su insuffler à l’Ags, notamment en la dotant d’un site Internet.

A ce jour, l’Agence guinéenne de spectacles se targue d’avoir rédigé un texte réglementaire permettant de professionnaliser davantage le secteur en minimisant le risque lors des spectacles vivants. Ce texte se veut un cadre légal pour mieux sécuriser les espaces qui accueillent les spectacles ou autres concerts. « Puisqu’en matière de spectacle, le risque zéro n’existe pas », estime la directrice générale de l’Agence guinéenne de spectacles. Une convention est en voie d’être signée entre l’Ags et la Palais du Peuple à cet effet.

Aujourd’hui, sur la quarantaine de structures de promotion répertoriés dans le registre de l’Ags, seulement quelque douze sont en règle vis-à-vis des nouvelles dispositions. Notamment Masidi agency, Cpp, Tidiane world music, Futurakom, Yokam, Rarerie, Footprint. Plusieurs autres nouvelles orientations et perspectives sont en vue.

Par Madiba

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.