Guinée : Dos au mur, l’opposition dénonce la violation de l’accord politique du 12 octobre
Search

Guinée : Dos au mur, l’opposition dénonce la violation de l’accord politique du 12 octobre

Dos au mur, l’opposition dénonce la violation de l’accord politique du 12 octobre
Télécharger notre application mobile gratuitement
application iphone ipad application android

Guinée: ce jeudi 05 janvier 2017,  les leaders de l’opposition guinéenne étaient en conclave au QG de l’Union des Forces Démotiques de Guinée.

La violation des accords politiques, la gestion illégale des quartiers et districts, la suspension de leur participation au comité de suivi et les perspectives que les membres de l’opposition entendent conjuguer pour fléchir le pouvoir,  ont été au cœur des échanges.

Les adversaires d’Alpha Condé ont dénoncé le non-respect de ces accords qui ont permis, selon eux, de sortir le pays de l’impasse politique et l’accalmie ne reste que  temporaire malgré les menaces de la reprise des manifestations pacifiques. Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition républicaine martèle ceci : « D’abord, la clôture de session budgétaire de l’Assemblée nationale bâclée. On attendait l’adoption de l’accord politique du 12 octobre 2016, malheureusement, aucune disposition n’a été exécutée. L’Assemblée nationale n’a pas voulu examiner et adopter le projet du code électoral pour la mauvaise foi de nos collègues de la mouvance présidentielle. Nous de l’opposition républicaine, nous sommes une opposition constructive, cependant, nous mettons en garde le chef de l’Etat contre cette violation répétée.  Nous n’accepterons pas que ce régime continue à nommer les chefs de quartiers, les présidents de districts qui joueront un rôle important dans les fraudes massives et la mascarade électorale en faveur du pouvoir.»

Poursuivant ses propos, le porte-parole de l’opposition annonce qu’ils vont se tourner vers la communauté internationale : « Dans les jours qui suivent, nous allons saisir la communauté internationale, nationale, des Guinéens de l’intérieur comme ceux de l’extérieur, les sages, le comité provisoire en charge de la réconciliation nationale pour les alerter sur ces multiples violations de la constitution. C’est pourquoi, nous avons décidé de suspendre notre participation aux différents comités de  suivi pour marquer notre indignation suite aux revirements et aux multiples violations des accords politiques. Nous comptons organiser une conférence de presse le mardi prochain pour décider les voies à suivre et canevas de nos manifestations sur les places et voies publiques sur l’ensemble du territoire national


Télécharger notre application mobile gratuitement
application iphone ipad application android

Votre Publicité ICI

Mais aussi, sur le même sujet

Guinée : Des militants zélés du RPG sont... Guinée: Ce mardi 14 mars 2017, le président de l’U...
Guinée: La mouvance et la société civile... Guinée: Le pouvoir n'a pas mis du temps à réagir à...
Guinée : Guinea Airlines, code électoral... Guinée: La visite du Roi Mohamed VI du Maroc, le v...
Guinée : Sidya Touré «Cet accord politiq... Guinée: L’adoption du code électoral révisé était ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *