Connect with us

Guinée: Moutapha Mamy Diaby «La relance de la Sotelgui, ce n’est pas pour demain»

Publié

Le

Guinée: Au cours d’un entretien accordé au site d’informations Africaguinee le 30 novembre 2016, Moustapha Mamy Diaby , le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique, a révélé que la relance de la Sotelgui (Société des télécommunications de Guinée) n’est pas d’actualité.

La société télécoms publique, en faillite depuis 2012, est en phase de restructuration depuis quatre ans. Plusieurs fois, l’ancien ministre des télécoms a annoncé sa relance imminente, sans qu’elle survienne.S’exprimant sur les raisons de ce retard dans la reprise des activités de la Sotelgui, le nouveau et actuel ministre des télécoms a déclaré que « rien ne bloque la relance de la Sotelgui. Mais la Sotelgui, telle qu’elle est aujourd’hui ne peut pas être relancée. Parce que pour relancer une entreprise, il faut qu’elle ait un minimum d’infrastructures, il faut qu’elle ait un minimum de services à proposer à la population. La Sotelgui n’a pas ces infrastructures, elle n’a pas ces applications-là. Elle n’est pas prête à être relancée. Parce que quand vous mettez des services, vous devez être capables de maintenir ces services, de facturer ces services et de pouvoir assurer une gestion ».

Selon Moustapha Mamy Diaby, le ministère des télécoms procède actuellement à la finalisation de « l’audit de l’ensemble des infrastructures de la Sotelgui » afin de « nous entendre sur une stratégie commune, faire valider cette stratégie par le Gouvernement et s’entendre sur le processus de relance de l’entreprise. Il ne s’agit pas de se précipiter. Dans ce secteur qui est très concurrentiel, vous vous précipitez, vous ne vivrez pas une semaine. Pourquoi prendre le risque de lancer aujourd’hui et fermer la semaine prochaine ».

Plombée par une mauvaise gestion, la Sotelgui, qui essuyait également des revendications en cascades de ses travailleurs, n’était plus viable. Pour lui redonner du dynamisme dans un marché télécoms disputé par Orange, MTN et Intercel, Oyé Guilavogui, ex-ministre des télécoms actuellement ministre d’Etat en charge des Transports, a déclaré qu’il voulait que ce soient des privés qui gèrent cette entreprise et non l’Etat.

Le 1er décembre 2016, lors de la défense du budget de son département pour 2017, il a déploré face aux députés le fait que la Sotelgui soit revenue dans le portefeuille de l’Etat.

Avec: AE

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.