Connect with us

Guinée : journée de la liberté de la presse, trois journalistes condamnés

Publié

Le

Accusés pour ‘’chantage et tentative d’escroquerie’’, trois journalistes guinéens ont été condamnés mardi 3 mai 2016 par le tribunal de première instance de Conakry III le jour même de la journée internationale de la liberté de la presse.

Il s’agit d’Alsény Maciré Fofana du journal ‘’La nouvelle Ere’’, Ibrahima Sory Bangoura de ‘’La Logique’’ et Don de Dieu Agossou de ‘’La Nouvelle’’.  Ils avaient été arrêtés à la Société guinéenne de brasserie (SOBRAGUI), alors qu’ils étaient venus, selon eux, recouper des informations qu’ils détiennent contre cette société. Un accord contre la publication de l’information a été conclu entre les deux parties et la société a demandé aux journalistes d’envoyer la facture pour cet accord. C’est à l’arrivée de cette facture qu’ils ont été arrêtés par la gendarmerie.

Le tribunal de première instance de Conakry III Mafanco les a reconnus coupables des faits qui leur sont reprochés et les a condamnés conformément aux articles 430 ; 431 et suivants du Code pénal, à six mois de prison assortie de sursis et au payement d’une amende de 500.000 GNF chacun.

Sur l’action civile, Ibrahima Sory Tounkara, président du tribunal, les a condamnés au payement d’un franc symbolique à la Société guinéenne de brasserie (SOBRAGUI).

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.