Connect with us

Guinée : Des propositions pour rendre la ville de Conakry propre

Publié

Le

Au passage dans l’émission hebdomadaire de la Radio Espace Fm, ‘’Politiquement correct’’, Mohamed Camara, juriste analyste et Aliou Bah, le Directeur de communication du Bloc Libéral (BL) se sont prononcés sur plusieurs questions notamment celle de la salubrité de la ville de Conakry et de l’hygiène publique. Pour eux, il faut transférer les compétences et les ressources nécessaires aux collectivités locales  qui auront désormais la lourde tâche de débarrasser la ville de Conakry de ces ordures et de ces encombrants physiques.

D’abord, il faut déplorer que dans la capitale guinéenne les montagnes d’ordures et les immondices jonchent le sol un peu partout avec une odeur nauséabonde qui se dégage. Une situation qui occasionne et provoque des maladies, des accidents de la circulation mais aussi et surtout les inondations sont légion.

Pour eux, la salubrité de la ville et l’hygiène publique sont des questions épineuses qui méritent des réponses efficaces de la part des autorités de locales et centrales. Ils affirment dans le même sens : « Il faut transférer les compétences et les moyens nécessaires aux collectivités locales. La question d’assainissement est une question d’agenda, de leadership. Mais si les ressources possibles ne sont pas affectées au niveau des collectivités à la base on va beau dire, mais sans pour autant trouver la solution

Mohamed Camara juriste maison comme on l’appelle, ajoute : « Il faudra bien mettre les moyens à la disposition des collectivités, mais il faut d’abord valoriser la salubrité publique. Organiser les élections communales pour nous débarrasser des nommés locaux pour des élus locaux.»

Dans la même optique, Aliou Bah du Bloc Libéral  parle des mesures incitatives : « Il faut des mesures incitatives, le jumelage, l’hygiène et environnement comme les autres pays de la sous-région. Malheureusement, plus de trois milliards de nos francs étaient logés au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation pour, dit-on, la salubrité de la ville et l’hygiène publique, mais quedal. Mieux vaut transférer ces fonds au gouvernorat qui s’exprime au moins par les actions

Contrairement à ce que pense Aliou Bah du Bloc-libéral (BL), le juriste Mohamed Camara atteste et reconnait les mérites et les talents dont  regorge le général Mathurin Bangoura qui s’exprime par les actions, mais dit ce qui devrait être et non ce qui est : « Je pense que le gouverneur a la volonté, il laisse toujours des traces, mais l’idéal serait de confier cette question aux municipalités, créer des PME comme le Sénégal, le Rwanda, valoriser et impliquer les jeunes qui sont dans le chômage. Avoir des initiatives incitatives.»

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.