Connect with us

Guinée: L’Urtelgui apporte son soutien à la radio Liberté FM victime de la première pluie à Conakry

Publié

Le

Les premières pluies qui se sont abattues sur Conakry dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 mars dernier ont occasionné le fait que les auditeurs de la radio Liberté FM soient sevrés des émissions de la 101.7. Puisque la station détentrice de la licence n°1 depuis la libéralisation des ondes en 2006 a vu son pylône affaissé suite au vent violent ayant soufflé cette nuit.

C’est dans le souci d’apporter à ses dirigeants et travailleurs son soutien que le Bureau exécutif de l’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée (Urtelgui) a effectué une visite de courtoisie dans les locaux de ladite station de radio ce lundi 3 avril. Conduite par son président, la délégation s’est dit ne pas rester indifférente face au sinistre subi par un membre de sa structure.

« Le Bureau exécutif de l’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée (Urtelgui) a cru devoir rendre une visite à la radio Liberté FM qui a non seulement, pour la première fois, obtenu la licence n°1 dans le cadre de la libéralisation des ondes en 2006, suite au vent violent qui a détruit le système de diffusion de cette station. Nous ne pouvons en aucun cas rester les bras croisés sans venir ici marquer notre soutien, exprimer notre solidarité et notre compassion face à cette douleur que la radio subit actuellement », a indiqué Sanou Kerfala Cissé.

Et pour matérialiser son soutien, l’Urtelgui a apporté une enveloppe symbolique dont son président s’est réservé d’évaluer le poids en termes de liquidité. Parce que tout simplement M. Cissé réalise que lorsqu’il y a une panne comme cela, c’est tout le circuit de diffusion, notamment le pylône, l’antenne, le câble et l’émetteur, qui est forcément endommagé. « Et quand la radio est encore en marche, la console et les ordinateurs prennent un sérieux coup », a-t-il évalué, avant de lancer un appel pressant aux personnes de bonne volonté, au gouvernement, aux opérateurs économiques afin de bien vouloir venir en aide à la radio.

Le directeur général de la radio Liberté FM s’est montré très ému par la marque de sympathie et de solidarité dont l’Urtelgui lui a fait montre. Sur la valeur marchande que la réparation du dommage nécessité, Ibrahima Diallo a déclaré que les dégâts se situent à deux niveaux : rétablir tout le circuit de diffusion et dédommager les voisins. Parce que dans sa chute, le pylône a causé des dégâts sur des habitations environnantes.

Alors que la radio Liberté FM se bat comme un beau diable pour offrir le meilleur d’elle-même après avoir été la cible d’une attaque d’une extrême rareté le 12 février 2007 quand un commando de 12 bérets rouges tous mitraillés y a fait une descente musclée pour saccager les installations, la voilà qui est encore confrontée à une énorme perte dont la réparation n’est vraisemblablement pas pour demain, au regard du coût que cela nécessite. Serein tout de même, Ibrahima Diallo s’est excusé auprès des valeureux auditeurs de sa station avant de les inviter à un peu de patience encore.

Par Madiba

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.