Connect with us

Elections communales : l’opposition sort de nouvelles menaces

Publié

Le

La Guinée devait organiser ses élections communales et communautaires depuis début 2014, selon les accords du 3 juillet 2013. Mais jusqu’à présent, la commission électorale nationale indépendante (CENI) peine à fixer un chronogramme de ces élections.

C’est cette situation qui a poussé les leaders de l’opposition à sortir de ses gongs pour brandir des nouvelles menaces. L’opposition républicaine donne à la CENI dix jours pour qu’elle fixe le chronogramme de la tenue des communales.

Aboubacar Sylla, porte-parole de cette opposition, souligne : « Nous nous sommes retrouvés vendredi dernier (27 février ndlr). Nous avons décidé de certaines mesures. Nous avons décidé de donner un ultimatum à la Ceni. Nous lui donnons un délai d’une dizaine de jours pour nous sortir le chronogramme intégrant l’organisation des élections communales avant la présidentielle. A défaut de cela nous allons prendre des mesures sur lesquelles nous avons fini complètement de nous accorder. Ces décisions sont entre autres,  le retrait systématique de nos représentants de la CENI,  la suspension de la participation des députés des deux groupes parlementaires de l’opposition de l’Assemblée, la désobéissance aux délégations spéciales installées par le RPG Arc-en-ciel et la reprise des manifestations politiques pacifiques dans les places  et sur les voies publiques

La CENI prendrait ces menaces au sérieux. Car ce jeudi, selon nos informations, les commissaires de l’institution chargée d’organiser les élections en Guinée quitteront Conakry pour Kindia afin de finaliser le chronogramme des élections communales et présidentielle de 2015.

 

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.