Connect with us

Guinée : Bah Oury fait des révélations sur l’échec de Cellou Dalein en 2010

Publié

Le

Exclu de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) depuis le 4 février 2016, Bah Oury ne digère toujours pas son éviction du parti dont il est membre fondateur. Invité par nos confrères de la radio libre opinion, l’ancien vice-président de l’UFDG a fait des révélations sur l’échec de Cellou Dalein Diallo lors de la présidentielle de 2010.

D’entrée de jeu, Bah Oury a dénoncé la mobilisation derrière Cellou Dalein à l’intérieur du pays. Car pour lui, les foules ne lui ont rien apporté : « On a assisté, depuis plusieurs années, au rassemblement des foules pour faire quoi ? On a vu des foules, des foules, des foules pour construire quoi ? On ne peut pas construire un projet politique avec des foules.» Puis, il estime avoir trouvé la raison de cette tournée du chef de file de l’opposition guinéenne : «C’est juste pour prendre des images et envoyer à l’extérieur du pays, dans le seul but d’avoir des financements.»

Revenant sur certains événements de l’entre deux tours de la présidentielle de 2010, Bah Oury indique qu’il n’a pas été soutenu lorsque Sékouba Konaté, président de la transition, l’a menacé : «Le jour où j’ai eu des discussions avec Sékouba Konaté dans la cour de Cellou Dalein à Dixinn, entre les deux tours, j’ai reçu des menaces verbales venant de Sékouba Konaté, des menaces physiques. On m’a poussé dehors comme un mal propre, au vu et au su de Cellou Dalein qui n’a pas levé un petit doigt, jusqu’à me mettre dans une jupe dehors. Il a fallu que Hadja Halimatou, qui a été interpelée par Kadé Bah, la fille de doyen Bah Mamadou qui voyait tout par la fenêtre, aille au salon dire ‘’vous vous asseyez ici alors qu’ils sont en train d’emmener Bah Oury’’.»

A en croire l’ancien vice-président de l’UFDG, c’est ce silence qui a fait perdre à Cellou Dalein Diallo l’élection présidentielle : « C’est ce jour-là que Cellou a perdu le pouvoir, parce qu’il a montré qu’on peut s’attaquer à ses responsables de premier rang, dans sa concession, lorsque ça ne lui concerne pas, il ne lève pas un petit doigt. A ce moment, les gens ont dit qu’il n’était pas apte d’être le Président de la République, car il ne peut pas réagir quand on s’attaque à ses militants. »

Plus loin, Bah Oury explique ce qui s’est passé chez Alpha Condé lorsque Sékouba Konaté s’y est rendu : « Le même jour, quand Sékouba Konaté est parti chez Alpha Condé, ce dernier ne s’est même pas levé pour le saluer. Il lui a tendu la main en lui disant assieds-toi.  Alpha Condé a montré un leadership supérieur à ce que Cellou Dalein a montré ce jour-là. C’est ce jour-là que le combat de la présidentielle a été perdu, par la faute de qui ? Vous le savez

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.