Connect with us

Protection de l’environnement : Bilan du Programme de Micro Financement

Publié

Le

Lancé, en 2010, en République de Guinée, le Programme de Micro financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM) a permis la subvention de nombreux projets. A la date du 31 décembre 2014, l’on dénombre 39 projets ayant été subventionnés par le Programme pour un montant estimé à 1.150.000 $ US soit 8.107.500.000 GNF.

Pour permettre un fonctionnement correct et régulier du PMF/FEM-Guinée, un budget est alloué annuellement à la Coordination Nationale par le CPMT de New York. En vue d’accroître l’efficacité et la performance du PMF,  le PNUD-Guinée apporte à la Coordination Nationale, une contribution financière additionnelle, dans le cadre du Financement des plans de travail annuel (PTA) de son portefeuille de projets environnementaux nationaux. L’appui financier annuel du PNUD au PMF/FEM est régulier depuis son démarrage effectif en Guinée en 2010.

Deux ans après le lancement de ce Programme, plusieurs ONGs nationales ont bénéficié d’appui financier pour opérationnalisation.  A la date du 31 décembre 2042, le PMF/FEM a accordé des subventions à 39 projets couvrant les cinq domaines focaux du FEM et portés par 39 ONG/OCB locales, pour un montant de près de 1.150.000 $ US (8.107.500.000 F.G.), répartis comme suit :

Il faut rappeler que la République de Guinée, à l’instar d’autres pays, s’est décidé, en 2010, d’accueillir à son tour le Programme de Micro financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM) dont l’objectif est la résolution efficace des problèmes de l’environnement en passant par la recherche des solutions locales et les actions communautaires.  Ce Programme obtenu grâce à l’appui financier du PNUD s’articule autour de cinq domaines prioritaires.

Ce sont notamment, la préservation et l’utilisation rationnelle de la biodiversité ; l’atténuation/adaptation, des/aux effets dus par les changements climatiques ; la lutte contre la désertification, la déforestation et la dégradation des sols ; la Protection des Eaux Internationales ; la lutte contre les Polluants Organiques Persistants (POPs).

Pour accéder au fonds du Programme les ONGs candidates doivent présenter des projets bancables répondant au canevas du Programme et qui obéissent à une série de critères et modalités définis par un manuel de procédures complétées par les directives du CPMT, régulièrement mises à jour.

Guinee360 – Actualité Guinée Conakry

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.