Connect with us

Journée ville morte : Cellou Dalein, Sydia touré et Dr saliou Bella font le bilan

Publié

Le

Suite à l’appel à la journée ville morte lancé par l’opposition républicaine le jeudi 02 avril dernier, notre rédaction a rencontré les leaders de l’opposition Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Sydia Touré de l’UFR, et le porte parole de la mouvance, Dr. Saliou Bella porte parole de la mouvance, pour avoir le bilan de cette journée.

Pour le chef de fil de l’opposition républicaine,  

Cellou Dalein Diallo :

« L’appel a été largement suivi, ceux qui ne se sentent pas concernés ont continué à circuler librement, ça fait partie des points positifs de cette journée ville morte. Notre objectif n’est pas de gêner les citoyens qui ne se sentent pas concernés par notre mot d’ordre. Le commerce a particulièrement suivi, les marchés n’ont pas ouvert, les boutiques non plus, et beaucoup de gens ne sont pas allés au travail. On estime que les banques ne fonctionnaient qu’à 25%, et au port autonome pratiquement il n’y a eu aucun camion qui est sorti. Par contre on déplore quelques violences notamment à Dabondy dans la commune de Matam, où l’armée est énergiquement intervenue en tirant des coups de feu, une personne serait atteinte.

Mais pour l’opposition républicaine, l’objectif a été atteint, le mot d’ordre a été largement suivi et on n’a pas enregistré de violences particulières, les forces de l’ordre n’ont pas souvent provoqué les gens, et nos militants n’ont visiblement pas été infiltré, et ils ont fait preuve de beaucoup de retenu en suivant nos consignes.

Dans les prochains jours, il faut s’attendre à beaucoup de journées villes mortes et des marches pacifiques comme nous l’avons toujours fait. Nous n’arrêterons pas bien entendu jusqu’à la satisfaction de nos revendications. Le mardi on continuera, et le calendrier des manifestations sera décliné dans les prochains jours ».

REACTION DE SYDIA TOURE :

« Nos militants ont largement suivi le mot d’ordre lancé par l’opposition. L’essentiel pour nous était de se rendre compte que l’opposition continue à avancer par rapport aux actions que nous avons prises à savoir, le respect de la loi dans ce pays par rapport à l’organisation des élections, donc c’était une alerte.

Je crois que, quand on voit le dispositif policier qui a été mis en place pour le ralentissement des activités, c’était suffisant pour que dans une période où on est en alerte sanitaire, que nous puissions avoir une journée comme celle là. Il n’existe aucun pays, où les mandats des élus locaux peuvent arriver à échéance, et qu’on refuse de les renouveler. Nous avons dû batailler pendant trois ans pour aller aux élections législatives, ça fait bientôt cinq ans que nous discutons des élections communales, dans aucun pays vous ne verrez ça. Il n’y a pas de dialogue pour ça, la loi est très claire, et il faut l’appliquer ».

Dr Saliou Bella, porte parole de la mouvance :

« L’opposition a appelé à une ville morte qui a été un lamentable échec, puisque Conakry a été très animé comme d’habitude. Les citoyens sont sortis pour aller vaquer à leurs occupations habituelles. Il faut reconnaitre que les Guinéens vivent au quotidien, il faut qu’ils sortent chaque jour pour trouver leurs dépenses du jour.

Dire à un Guinéen de rester chez lui sans en retour lui donner quelque chose en compensation est une utopie. Le peuple a compris, il a opté pour la paix, l’unité, la démocratie et le changement. L’opposition a échoué par rapport à cet appel, et la mouvance a enregistré une grande victoire aujourd’hui.

Tous les marchés ont ouvert et les commerçants ont vendu comme toujours,  le transport a travaillé. C’est une occasion de dire merci au peuple de Guinée pour avoir boudé cet appel, et nous les invitons à accompagner le Pr. Alpha Condé dans son vaste programme de développement du pays ».

Propos recueillis par Amadou Diallo – Guinee360 – Actualité Guinée Conakry

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.