Connect with us

Baisse du prix du carburant : la COSATREG brandit des menaces

Publié

Le

Le 1er mars, le prix du litre de carburant à la pompe a baissé de 9000 à 8000 GNF. Mais des syndicalistes demandent toujours plus. Ils exigent que le prix du litre soit fixé à 6000 GNF à la pompe.

Lors d’une intervention à la radio Djigui FM, Yamoussa Touré, Secrétaire général de l’organisation syndicale, COSATREG, a réitéré leur demande de réduction du prix du litre jusqu’à 6000 GNF.

«Nous voulons que le litre du carburant soit baissé à 6000 francs guinéens au profit de toute la population. Les pays de la sous-région : le Mali, Sénégal, Burkina Faso, ils vendent le carburant à moins 7000 GNF, et la Guinée qui a le port à côté rejette cette doléance alors que les citoyens végètent dans la misère. La pauvreté a fini de s’installer dans tous les foyers. Nous demandons que le carburant soit baissé à 6000 GNF », a-t-il souligné, avant de menacer d’aller en grève si le gouvernement ne satisfait pas leur demande avant le 6 mars : «Notre préavis de grève reste maintenu. Passé le délai de 6 mars à minuit, nous lancerons l’avis de grève. C’est imparable. Nous irons en grève de façon déterminée, jusqu’à ce qu’on baisse le prix du carburant à 6 000 GNF ».

Yamoussa Touré, qui avait quitté la CNTG accuse les dirigeants de celle-ci de ‘’corrompue’’ et regrette que sa structure, ‘’Union d’action syndicale’’ composée de la COSATREG, l’ONSLG, SOGEFOG, ne soit pas associée aux négociations tenues avec la CNTG et compagnie : «Le gouvernement ne nous a pas associés aux négociations. Et nous considérons cela comme un mépris à notre égard. Pourtant, le syndicat ne dépend pas du gouvernement. Il a des instruments à sa solde. Notre organisation syndicale a sa dévotion. Nous, nous entendons nous assumer. [CNTG], ça c’est une centrale syndicale ? S’aligner à l’Etat au détriment des intérêts matériels et moraux des travailleurs, ça c’est un syndicat ? Les Guinéens seront surpris de l’unité d’action syndicale que constituent la COSATREG, l’ONLSG et la SOGEFOG, et qui s’inscrira dans l’histoire de façon honorable. Parce que nous allons défendre les intérêts moraux et matériels de toute la nation. Les populations guinéennes ne sont  pas des marchés. Nous avons un Etat, un pays, une nation. Alors, la Guinée doit se conformer aux normes internationales ».

 

Publicité
Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.