Connect with us

Guinée: Makanéra Kaké invite les citoyens de Boké à se battre pour le respect de leurs droits

Publié

Le

Depuis près d’une semaine, les populations de Boké sont dans l’effervescence. Elles réclament leurs droits,  dénoncent  le manque d’eau et les coupures intempestives du courant électrique dans cette ville de la Guinée très riche en ressources minières. Alhoussein Makanéra Kaké, natif de cette préfecture de la Basse Guinée, a regretté  cette crise liée à l’eau et à l’électricité, les conséquences environnementales et sanitaires de cette exploitation abusive, mais en réalité qui n’aurait aucun impact positif sur la population. Il s’est exprimé au micro de nos confrères de la radio Espace FM dans l’émission des GG ce 1er mai.

Interrogé sur cette crise née suite à un mécontentement des citoyens qui réclament les meilleures conditions de vie et de travail, le natif de Boké déplore : «Cette crise était vraiment perceptible et il faut dénoncer les cadres indélicats  qui méprisent même  le code minier  de 2011 relatif aux collectivités locales. Boké manque de routes, de centres de santé, d’écoles, surtout la poussière dans laquelle pataugent les riverains  et les jeunes ne bénéficient aucune retombée en termes d’emploi.  Les populations méritent d’être traitées dignement. Elles sont exposées  à la merci des responsables et les sociétés minières.»   

Poursuivant dans la même optique, il indique : «Les populations font des réclamations qui sont légitimes. C’est de leurs droits. Boké est une zone économique par excellence et ils doivent se battre pour le respect de leurs droits. Regardez l’impact environnemental et les maux dont sont victimes les habitants de Boké. Il faut une coopération mutuellement bénéfique avec les sociétés minières  qui sont implantées, créer et promouvoir l’emploi pour les jeunes.»

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.