Connect with us

Guinée : « Celui qui achète 10 parcelles, nous allons les lui retirer », menace le kountigui de la Basse Côte

Publié

Le

Décidément, c’est un réveil tardif qui surgit au sein de l’incarnation de l’autorité coutumière de la partie occidentale de Guinée. Puisque désormais s’offrir un domaine devrait obéir à un certain nombre de principes. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le kountigui de la Basse Guinée samedi 22 avril 2017 à Dubréka à la faveur de l’ameublement de sa cour.

« Si nous ne nous attelons pas à la réparation de la Basse Côte, dans 20 ans, voulez cesser de parler soussou ici. Rendez-vous dans nos régions, les gens ne font qu’acheter des terrains pour que vos enfants deviennent des captifs. Vous êtes aveugles ? », s’interrogeait Elhadj Sèkhouna Soumah.

A écouter le patriarche, l’on s’aperçoit clairement qu’il est animé d’un esprit de division. Parce que la Guinée Maritime n’est pas exclusivement peuplée que de la communauté soussou dont il est lui-même issu. Or, la région de Boké compte à elle seule plus de 12 groupements ethniques.

« Acceptez qu’on travaille. Aujourd’hui, il y a 2900 hectares de Forécariah à Coyah. Il y a des domaines des particuliers. Au temps de Sékou Touré, il avait sorti une circulaire pour dire que celui qui garde un terrain pendant 3 ans sans rien y faire, qu’on le lui exproprie. Il y a un domaine de 300 et quelques hectares à Kéndoumaya, à Filikhounyi Goroya. Ici, à Dubréka, il y a des gens qui ont 40 hectares », a entre autres égrené le kountigui.

« On n’empêche personne de construire. Mais celui qui achète 10 parcelles, nous allons les lui retirer. Moi, je ne suis pas militaire. Si tu répliques, je te bloque le passage à Kindia. Comme je le dis, que Dieu fasse que vous (journalistes, vous, Ndlr) l’amplifiiez. Parce que beaucoup d’entre vous sont venus pour me faire monter au Ciel (Internet, Ndlr). Si vous voulez, faites monter ma tête ou mes pieds en l’air. C’est votre affaire », a-t-il lancé, furieux, aux journalistes.

« En plus, vous allez partir tout de suite vous demander : ‘‘Mais pourquoi le chef du gouvernement a été là-bas ?’’ Le Premier ministre n’est-il pas un fils de la Basse Guinée ? Cheick Taliby Sylla (ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Ndlr) n’est-il pas un fils de la Basse Guinée ? Elhadj Abdoul Karim Dioubaté (secrétaire général aux Affaires religieuses) ne l’est-il pas ? Si la Basse Guinée leur fait appel et qu’ils ne viennent pas, nous dirons qu’ils ne sont pas parmi nous. Mais vous, vous allez transformer ça tout à l’heure pour dire qu’il est ensemble avec le président. Ce n’est pas mon problème », a enfoncé Elhadj Sèkhouna Soumah.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.