ActualitéGuinée: Toumba le « trépanateur de Dadis » est de retour au pays – ça chauffe déjà Wallahi ! (Chronique)

Guinée: Toumba le « trépanateur de Dadis » est de retour au pays – ça chauffe déjà Wallahi ! (Chronique)
Toumba-Dadis
Guinée: Toumba le « trépanateur de Dadis » est de retour au pays – ça chauffe déjà Wallahi ! (Chronique)

Bienvenue à mon bilan du 15e mois de la Condécratie version 2.0. Je continue mon exploration mensuelle des méandres des décisions importantes pour la Nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.

  1. Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois:

  • « Il est extrêmement important que nous luttions contre les mariages précoces car ils déforment les filles, gâchent leur avenir et les empêchent d’aller à l’école. Quant à l’excision elle diminue la valeur de la femme. Les femmes doivent être les premières sur ce terrain de combat …Le destin de la Guinée est dans vos mains… il est vrai que la Guinée est un pays de rumeurs et de mensonges. Consacrez-vous à vos activités et le gouvernement va vous accompagner s’il plait à Dieu. C’est une promesse et quand je promets, je tiens… Nous allons développer les cultures maraîchères. Il faut que les femmes s’engagent dans ce domaine qui permet de baisser les prix des condiments dans nos marchés… Quand ça va mal, l’homme peut immigrer mais la femme ne peut pas…Cette fête ne doit pas être seulement de l’amusement » (le 08, en participant aux festivités de la fête des femmes).
  • « Nous avons décidé d’avoir une coopération stratégique. La Chine va nous accompagner pour les infrastructures routières, portuaires et ferroviaires ainsi que pour le développement de l’agriculture, en contrepartie, nous allons fournir les matières premières à la Chine. Nos amis chinois disent qu’on doit aller étape par étape. Mais la Guinée est très pressée. Nous espérons que nous allons franchir très rapidement ces étapes » (le 22, en recevant le vice premier ministre chinois venu lui mentir pour le faire patienter sur leur pillage programmé).
  • « L’Union Africaine est financée par l’Union Européenne. C’est quelle indépendance ça, mais c’est en train de changer. Coupons le cordon ombilical (avec l’ancienne puissance coloniale) et soyons africains… Pendant la période coloniale l’agriculture guinéenne dépassait celle de la Côte d’Ivoire. Nous exploitions à l’époque 200.000 tonnes de bananes. Comment expliquer qu’avec tous ces avantages que nous soyons aujourd’hui l’un des pays les moins développés ? Après mon élection, j’ai demandé au FMI de venir de me faire l’état des lieux. Quand ils ont fini et que j’ai vu la situation, j’ai regretté d’avoir voulu être le président de la Guinée… « . « Sans les infrastructures il ne peut y avoir aucun développement, aucune émergence, ces infrastructures qui soutiennent le développement ce sont les routes mais surtout les chemins de fer. Si la conférence d’Abidjan doit faire une recommandation, c’est de continuer à porter le plaidoyer pour le développement du chemin de fer en Afrique. On ne peut pas se développer sans chemins de fer » Macky Sall (le 28, à la cérémonie d’ouverture de la conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique).
  • Pour : il a certes dit quelques vérités à ses collègues, mendiants chez les Big Boss mais chicoteurs chez eux, mais quel manque de tact et de diplomatie ! Mais bon, cela ne choque plus personne en Guinée et dans la communauté internationale, tout le monde y est habitué maintenant.
  • Contre : notre « koro-promesses » a fait encore dans l’excès lors de la fête des femmes de 2017. Vraiment je ne sais pas ce qu’il peut nous proposer de plus – un compatriote au sens de l’humour élevé parle déjà d’un canal maritime entre Conakry et Siguiri. En plus il ne peut parler des femmes sans évoquer leurs occupations primaires dans son esprit, le maraichage et la cuisine. Quant à vouloir mettre la pression sur la Chine pour qu’elle aboule le fric immédiatement, c’est encore une preuve qu’il ne lit, regarde et n’écoute pas la presse internationale comme il nous l’avait dit. Espérer réussir à leur tordre le bras et obtenir ce que même les USA, l’UE le FMI et la Banque mondiale n’essaient même plus maintenant est vraiment la preuve que papy-cool continue à voguer sur son petit nuage. Suite à sa bravade contre la France qui l’a pourtant nourri souvent gratuitement depuis qu’il a 15 ans et logé à la citée universitaire de Paris pendant environ 20 ans (quel génie, il a du tripler toutes les classes) le Président Ouattara de Côte d’Ivoire lui a lancé « Merci à tous les présidents présents d’honorer de leur présence cette rencontre. Mais j’ai oublié de dire à Alpha (Condé) que nous étions en direct » ce à quoi celui-ci a immédiatement répondu « Alassane (Ouattara) moi j’assume ce que je dis » sous-entendant donc que ce n’est pas le cas pour son hôte qui a du sûrement apprécier. Vraiment le PPAC devrait se limiter à faire des discours à Kindia et Kankan – partout ailleurs c’est la honte pour tous les Guinéens, en particulier ceux qui s’affublent des titres de professeurs en Guinée. Si seulement le boss avait demandé ce rapport au FMI en 2009 au lieu de 2011, il aurait refusé d’être président de la Guinée – Et bien Mr PPAC, nous aussi. Quelle descente sans fin en enfer suite à votre choix regrettable !
  1. Les décisions et actions « positives » du mois :

  • Le 04, le sommet des chefs d’Etats sur les énergies renouvelables s’ouvre à Conakry avec pour objectif bien ambitieux l’installation de 10 GW d’ici 2020 sur le continent.
  • Le 11, L’opposant congolais Félix Tshisekedi vient rencontrer le Président en exercice du village africain (V.A.) pour l’informer sur la crise actuelle en RDC qui empêche la mise en place d’une véritable plateforme pour aller à une élection présidentielle comme prévu par les accords du 31 décembre 2016.
  • Le 12, Toumba Diakité arrive effectivement vers 19h30 à bord du vol régulier de Bruxelles Airlines, Il parait qu’il aurait voyagé en First, dernier petit cadeau sénégalais avant l’hôtel 5 étoiles du quartier Coronthie. Il a été récupéré au bas de la passerelle par une équipe mixte des forces de l’ordre et escorté sous haute surveillance directement au gnouf. J’espère que ses co-inculpés aussi pourris que lui, surtout les ministres et gouverneur viendront lui rendre visite régulièrement pour lui apporter du riz-sauce pimenté, encore que moi je n’y toucherais jamais vu leur volonté sans aucun doute de lui fermer définitivement la bouche par une de nos « courte maladie » habituelles.
  • Le 14, une fuite dans la presse annonce que les frais de carburant, qui constituent un gros bizness des hauts cadres du gouvernement, ont été gelés depuis plusieurs mois par le PPAC au grand dam et larmes des intéressés. Le boss croit ainsi réduire le train de vie de l’État en vue d’être en conformité avec les recommandations mille fois répétés par le FMI et la BM. Ces derniers ne sont pas dupes de ce cinéma car tout le monde sait que pour démontrer une volonté réelle sur ce sujet il devrait d’abord commencer par ses locations de jets privés et vie de palaces en Occident.
  • Le 27, la Cour Suprême a cassé et annulé purement et simplement les condamnations de madame Fatou Badiar Diallo, commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB) et Cie. Des peines allant de 10 ans à la perpétuité (pour 2 d’entre eux) totalement ridicules après l’auto-attentat du plafond de la villa du PPAC en 2011. Une décision professionnelle courageuse et inédite qui m’étonne un peu vu la terreur installée dans l’administration par les faucons du RPCé bien qu’ils ne puissent rien faire contre les membres de cette institution. Maintenant les condamnés vont être présentés de nouveau devant un juge différent – voyons voir si le boss va encore refuser de les libérer.
  • Le 29, il y a eu  l’ouverture des travaux du dialogue politique entre la Guinée et l’Union Européenne au titre de l’article 8 de l’accord de Cotonou signé entre les parties. Selon ses termes de référence « ce dialogue politique qui fait suite à celui tenu en 2014, a pour objectif notamment d’encourager la compréhension mutuelle, de faciliter la définition de priorités et de principes communs afin de renforcer la coopération entre les parties au sein des enceintes internationales ». Il faut rappeler qu’il y a quelques mois déjà le Représentant de l’U.E. en Guinée avait demandé officiellement et en urgence cette réunion en raison de certaines « non conformités » de notre pays aux exigences sur les DDH et en particulier la présence d’inculpés de crimes contre l’humanité dans le gouvernement et la haute administration. Ça va chauffer encore pour notre ministre des affaires étranges dont les comptes-rendus au boss seront assurément les plus vagues et incomplets possibles.
  • Le 29, le PPAC a présidé à l’école nationale de police de Kagbélén (Préfecture de Dubréka) la cérémonie de sortie de la première promotion des agents de police et de protection civile. Ce 1e lot de 304  poulets en culottes courtes ridicules fait parti d’un groupe de 4015 fonctionnaires de police recrutés (par copinage) par le ministère en charge et qui seront progressivement formés grâce à notre aumône professionnelle aux bailleurs de fond sans fonds. Prions maintenant qu’ils ne travailleront jamais avec ceux qui sont déjà en fonction sinon la transmission de leurs mauvaises habitudes et pratiques sera plus rapide qu’une MST (maladie sexuellement transmissible).
  • Pour : pour le sommet sur les énergies renouvelables, la pléiade des bosses attendus à fait faux bond à la dernière minute et il n’y a eu finalement que le précédent dictateur en chef du village A-fric Idriss Deby du Tchad et son digne successeur le PPAC. Par contre la Ségo internationale de la COP21etait là pour distribuer comme d’hab. des félicitations et prix pompeux aux Rois-nègres. Finalement 19 projets répartis sur tout le continent ont été adoptés dont 4 barrages hydro-électriques en Guinée (un dans chaque région naturelle) pour un total de 10 MW, comme promis au départ. Encore une belle promesse mais bon cette fois-ci elle ne vient pas de nos menteurs nationaux habituels (PPAC et ses ministres des transports et de l’énergie) mais des toubabs qui vont mettre (un peu) la main dans le portefeuille alors il y a un peu plus d’espoir que de coutume.
  • Contre : Au sortir de cette rencontre Tshisekedi Jr a dit à la presse « Nous avons toutes les raisons de craindre que cet accord soit passé par pertes et profits. Voilà pourquoi nous venons sensibiliser le Président de l’Union Africaine pour qu’il nous aide à ramener le Congo sur la bonne voie. Aujourd’hui il y a des manœuvres dilatoires tendant à saboter cet accord et voilà pourquoi nous venons tirer cette sonnette d’alarme ». J’espère qu’il ne sera pas aussi déçu que les 11 millions de Guinéens sur ses capacités à régler le moindre problème. Voila le genre de dossier où le boss risque de confirmer aux bailleurs africains, par ses paroles, manières et actes, que s’il est incapable de gérer son petit pays il n’y a que l’U.A. pour lui confier un continent même pour 12 mois. Pour le cas de Toumba vraiment notre Sanseman est incroyable : l’inculpé principal (Dadis) fait tout pour revenir au pays mais il en est empêché même en bloquant ses vols retour mais le second responsable probable (Toumba) fait tout pour ne pas revenir à Conakry mais il est attaché comme un saucisson hallal par demande express de nos mêmes autorités et expédié dans notre tristement célèbre maison centrale. Quant aux 14 autres inculpés, ils se la coulent douce dans ou autour de la mangeoire nationale. Quel bordel ! Moi j’aurais préféré qu’il soit « conservé » à l’extérieur du pays jusqu’à la veille du procès, comme annoncé par le ministre de la justice pour les autres inculpés, mais bon ça leur servira pour calmer et surtout fermer la bouche des victimes, de la CPI, des Big Brothers et des ONG de DDH pendant quelques mois supplémentaires. Que le PPAC et ses faucons le veuillent ou pas, on se rapproche tous les jours un peu plus de la tenue de ce procès. A la place de Toumba j’en voudrais surtout à son avocat autoproclamé sénégalais qui a rappelé par voix de presse dans son pays que le 13 était le deadline après lequel la justice devait le remettre en liberté provisoire à Dakar. S’il n’avait pas ouvert sa grande bouche pour se faire un peu de pub locale gratuite il est clair que notre administration judiciaire aurait oublié ce deadline. 24 heures de plus et l’ami Toumba serait entrain de siroter ses 3 verres d’attaya (thé sénégalais) après chaque repas.
  1. Les décisions et actions « négatives » du mois :

  • Le 01, le ministre en charge de l’éducation universitaire publie les chiffres du recensement biométrique des étudiants guinéens. Tous les étudiants boursiers des secteurs public et privé (hormis ceux qui viennent d’accéder à la 1e année) de l’Etat et leurs encadreurs du secteur public de juillet 2016 à février 2017 ont été enregistré. Sur les 85.855 étudiants déclarés et payés officiellement par les établissements d’enseignement supérieur de Conakry seuls 38.647 ont été biométrisés soit un écart de 46.938 étudiants ou 55% donc plus de fictifs que d’étudiants réels. Pour les universités privées en particulier sur un chiffre officiel de 52.051 étudiants 32.976 seraient des fictifs soit près de 64%. En rajoutant les magouilles prévisibles pendant le processus de recensement on doit bien avoir approximativement 75% de fictifs payés mensuellement dans nos universités ! Suite à cette révélation il n’y aura qu’un seul responsable sur un siège éjectable, ce nouveau ministre qui a osé balancer publiquement cette bombe.
  • Le 11, l’un des caniches du PPAC, son « petit Sow » nous rapproche un peu plus de leur stratégie de « retour à Satan Touré » en balançant à l’A.G. du RPCé : « La politique est très complexe, certains savent qu’ils ne sont pas du RPG, s’ils sont alliés au RPG, ils ne pourront pas nous faire la guerre et nous déstabiliser. Ils sont au sein du RPG, pendant que nous tirons devant, eux ils tirent derrière. C’est ce qu’on appelle la cinquième colonne. Mais si nous acceptons la 5e colonne en notre sein, que le Tout Puissant Allah nous sauve ». Au secours, la révolution criminelle revient de plus en plus.
  • Le 13, Toumba a été présenté à un des procureurs de République qui ne lui a pas expliqué pourquoi ses compagnons de crimes sont toujours ministres et gouverneur alors que lui croupit en tôle. En plus même pas une petite référence officielle à sa tentative d’assassinat du petit dadais Dadis. A mon avis il bénéficiera de circonstances atténuantes pour cela lors du procès à venir, vu que sans lui nous serions toujours sous dictature militaire – dictature civile ce n’est pas bon mais c’est mieux, Walahi !
  • Le 14, il est entendu par le pool des 3 juges chargés du dossier et immédiatement inculpé formellement d’une quinzaine de chefs d’accusation lors du massacre du 28 septembre 2009 dont « faits de meurtres, de viols, de pillages, d’incendies volontaires, de vols à main armée, de coups et blessures volontaires, d’outrages à agents de la force publique, de tortures, d’enlèvements, de séquestrations, d’agressions sexuelles, d’attentats à la pudeur, de responsabilité de commandement des chefs hiérarchiques et militaires et de complicité. Des faits prévus et punis par les dispositions des articles 207,208,268,514,510,373,381,239,664, 232,333,267,271,198,et 19  du code pénal ». Un dynamisme étrange et inhabituel de la part de la justice guinéenne. Il devient ainsi le 15e inculpé dans ce dossier dont 14 se baladent tranquillement en ville et la moitié sont parmi les hauts dirigeants actuels du pays. Espérons qu’il ne sera pas condamné au silence eternel avant le début des explications publiques.
  • Le 14, selon le journal panafricain Jeune Afrique du 24 mars « le cabinet de conseil américain Mercer dévoile son classement annuel des villes qui offrent la meilleure qualité de vie dans le monde. Les 231 villes citées sont rangées selon des critères aussi divers que la sécurité, l’éducation, les infrastructures, la santé publique ou encore la culture. L’étude est destinée aux entreprises et aux institutions afin de les assister dans l’évaluation d’une juste rémunération de leurs collaborateurs à l’étranger. Autrement dit elle est pensée par des experts occidentaux pour les expatriés occidentaux. La grande gagnante étant Vienne, en Autriche, et la dernière du tableau, Bagdad, en Irak ». Notre belle capitale Conakry est 222e, juste devant Kinshasa, Brazzaville, Ndjamena, Khartoum et Banjul pour l’Afrique. Nous sommes vraiment une nouvelle fois en bonne compagnie. Pan sur le bec des initiatives du Sanseman pour attirer les occidentaux remplis de fric à investir. Avec ça seuls les requins internationaux pointeront le bout de leur nez chez nous avec leurs bizness louches toujours florissants dans de tels environnements. Boss, pardon il faut nous faire 2-3 promesses pour ça aussi, Yandi !
  • Le 16, notre pigeon voyageur est reçu en tête à tête par le Roi du Maroc. Puisque celui-ci était chez nous il y a moins d’un mois (le 23 février) il est peut-être parti ramener les babouches que celui-ci avait oublié dans sa suite de Conakry, sinon quoi de neuf à se raconter depuis le mois dernier sur nos deux royaumes ? Il semblerait qu’il revenait d’un bref séjour à Addis-Abeba (Dieu seul quel jour il a donc quitté le bled) pour une soit disant « passation de service » à la tête du village africain avec son prédécesseur à ce poste, Idriss Deby. C’est encore plus marrant pour cette autre visite puisque non seulement ils étaient ensemble lors de ce remplacement il y a moins de deux mois dans la même salle de conférence de l’UA mais qu’en plus ce souverain tropical venait de quitter Conakry la semaine précédente. Ils n’auraient pas pu trouver 10 minutes pour faire cela pendant toutes ces journées passées ensemble ? Les missions-bidons, au nom de l’Afrique mais aux frais des Guinéens, viennent d’être inaugurées.
  • Le 22, l’ex-Président putschiste le Marechal-tigré Konaté balance d’une voix pâteuse d’alcolo une petite bombe qui vient animer un peu le marigot politique national « En 2010, tout le monde sait ce qui s’est passé. La communauté internationale avait contraint le président Cellou Dalein Diallo à reconnaître sa défaite entre guillemets. Pour préserver la paix, pour éviter à ses concitoyens les affres de la guerre civile il a accepté. ». Puis il jette en pâture les noms de plusieurs civils actuellement à Conakry dont certains sont des copains d’enfance. Et oui, tout le monde le savait mais on attendait que vous, le 1e responsable de ce désastre ouvre sa bouche pour le reconnaître. Merci de démontrer en même temps que vous manquez totalement de colonne vertébrale pour n’avoir pas contesté publiquement de tels ordres alors que les contes et légendes locales vous affublent de qualificatifs dithyrambiques tels que héros national intrépide de guerre contre des miliciens armés de coupe-coupes. Moi j’ai toujours été persuadé que le grand déballage sur tout ce dossier se ferait tôt ou tard, vu le niveau intellectuel et moral des principaux responsables – en tout cas, tout va se savoir ! Au fait il faut le prévenir que cela ne le dédouane nullement de cette bévue impardonnable et de sa complicité probable dans le massacre du 28 septembre 2009. Alors qu’il serre bien sa ceinture et son képi de maréchal, le vol qui l’emportera est loin d’avoir atterri sur la piste de l’absolution de ses crimes.
  • Le 24 le ministre de la justice annonce à la RTG « Sauf imprévu majeur, le procès (du 28 septembre) aura lieu d’ici fin 2017. C’est important pour les accusés et pour la justice… Les personnes en fonction seront mises en congés à la veille du procès ou quelques jours avant l’ouverture du procès. C’est une question judiciaire, et non politique». Je ne sais pas sur quels arguments judiciaires il se base pour nous dire que les inculpés doivent être classés en 3 catégories : exilé de luxe dans un pays de la sous-région, ministres/gouverneur et taulard à la prison centrale de Conakry. La moindre des choses devrait être de mettre Toumba en résidence surveillée pour dissimuler un peu ce 3 poids – 3 mesures. Quant à espérer que ces ministres démissionnent d’eux-mêmes avant le début du procès comme dans toute république « normale » ce n’est même pas la peine d’y rêver.
  • Pour : comme chaque mois, R.A.S…
  • Contre : suite à la publication des chiffres réels d’étudiants dans les universités les fondateurs ou commerçants autorisés du savoir au rabais du florissant « bizness-universités privées » crient au putois et menacent d’avoir la tête de l’insolent imprudent, mais aucun d’entre eux n’accepte de donner ses chiffres « exacts »s du nombre et des sommes perçues pour leurs étudiants par an afin de pouvoir démentir le ministre avec des données contradictoires vérifiables. A la guinéenne quoi, tout se joue au culot (au kilo comme on dit chez nous) et plus on crie fort, plus on a des chances d’avoir le dernier mot.

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne; aujourd’hui est le 2290e jour de l’ancien « Guinea is back » et du nouveau « changement radical » – déjà 63 mois et 10 jours ! Aladji-Professeur-Président voici ma suggestion SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable et Temporellement définie) du mois pour améliorer un peu votre Sanseman : si vous ne mettez pas fin à l’impunité dans ce pays elle finira par vous emporter aussi. Certes elle existait avant votre arrivée à la tête de notre mangeoire mais elle a atteint maintenant un tel point que pour la population la seule manière d’obtenir justice est de se transformer en même temps et immédiatement en procureurs, juges et bourreaux puisque qu’aucun de ces rôles n’est plus assuré par vos fonctionneurs corrompus sauf pour une petite caste de barrons privilégiés et leurs familles. Un exemple flagrant mais devenu hélas presque hebdomadaire dans la préfecture de Yomou en Guinée-Forestière, racontée le 11 du mois par un journaliste local généralement crédible (Facely Konaté) : « Tout a commencé le lundi dernier. Michel, marié à deux femmes et qui accusait  Albert Oulopon Delamou de suivre une de ses femmes a pris son fusil avec lequel il a finalement abattu ce jeune coiffeur. Après avoir accompli sa forfaiture, Michel  est allé se réfugier en brousse. Ce n’est qu’hier jeudi qu’on a pu mettre main sur lui et il a été mis à la disposition de la gendarmerie de Yomou. Les gens ont commencé à s’appeler pour dire qu’on a mis main sur lui et ils sont venus envahir la gendarmerie en demandant de mettre le présumé criminel à leur disposition. Face au refus des responsables de la gendarmerie ils se sont mis à saccager ce lieu qui a été construit lors des festivités du 55e anniversaire de l’indépendance nationale (2013). Ensuite, ils se sont rendu au domicile privé du commandant de la gendarmerie qu’ils ont également mis à terre. Et comme si cela ne suffisait pas, ils se sont transportés au domicile de monsieur le préfet qui s’était déjà rendu au camp (militaire) avec toute sa famille. Ils ont donc profité de l’occasion pour tout saccagé et emporter ses biens. Ils ont tout pris, même le matelas n’a pas été laissé ». Vous vous plaigniez qu’à votre arrivée vous n’avez pas trouvé un Etat mais un pays. Si vous ne faites rien contre ces impunités et cette injustice galopante vous ne laisserez pas un pays mais une jungle humaine – nous y sommes presque d’ailleurs. Dans le même sens, le silence coupable de nos leaders religieux et “sages” cireurs de babouches en disent long sur l’absence devenue presque totale de toute moralité dans notre pays. Chez nous on ne dit plus « made in Guinea » mais plutôt « malade in Guinea ». C’est hélas aussi une des raisons principales de la peur et de la haine croissantes des occidentaux envers surtout les musulmans. Par exemple comment et pourquoi les propos racistes de Trump sur les étrangers et en particulier les musulmans sont applaudis par près de 40% des américains ? Parce que ceux-ci, en particulier la majorité sans éducation minimale (scolaire et familiale) et simples d’esprit pensent que nous sommes tous des terroristes sans cœur. Quand c’est leur tour d’être touchés par « nos terroristes », comme à Nice, Bruxelles ou Berlin, il n’y a jamais de compassion visible et audible face à leurs malheurs. Ils pensent donc « qui ne dit rien consent, un silence complice et satisfait ». Seuls nos voix, paroles et actions sincères et sérieuses, en particulier de tous nos « leaders » auront un peu d’effets contraires.

Toutes les vidéos (émissions, séries TV, reportages, actualités, ...) de SeneNews.com sur http://video.senenews.com.

Toutes les infos 100% People, Buzz et insolites sur http://people.senenews.com.SeneNews est aussi N°1 de l\'actualité sur mobile au Sénégal.

SeneNews est en téléchargement gratuit sur Apple Store, sur Window Store et sur Google Play. L’accessibilité, c’est le pouvoir d’avoir l’information qui vous intéresse sur votre mobile smartphone et tablette. Ainsi, notre site SeneNews s’adapte désormais à tous les formats d’écran, de l’ordinateur de bureau au téléphone mobile, à condition d’accéder à Internet au Sénégal et partout dans le Monde.

Mis en ligne par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous pour réagir à cet article
Connexion avec Guinee360.com