Connect with us

Guinee : L’indemnisation des victimes de pillage est un préalable à la réconciliation nationale, selon le président du GOHA

Publié

Le

Le groupe organisé des hommes d’affaires(GOHA) a tenu une conférence de presse ce mardi 02 février à son siège à Cosa dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry. Objectif, faire un récapitulatif des pertes enregistrées par les opérateurs économiques en Guinée de 2007-2015.

Selon Chérif Mohamed Abdallah président du GOHA, entre 2007 et 2015, la Guinée a enregistré 1568 opérateurs économiques victimes des pillages avec des pertes subies estimées à deux cent dix neuf milliards cent quatre vingt deux millions trois cent soixante trois mille cinq cent quatre vingt six francs guinéens(219.182 363 586 GNF).

Selon lui, il est  du devoir et de la responsabilité de l’État de dédommager toutes les victimes. Ceci dit-il, contribuera sûrement à montrer au citoyen guinéen que l’État est leur protecteur et garant du respect  des droits et devoirs dans tout le pays  et sans aucune distinction.

«L’indemnisation des opérateurs économiques victimes est  un préalable à la réconciliation nationale tant souhaitée par le pouvoir et le peuple de Guinée. Selon lui, cette réconciliation passe obligatoirement par la résolution objective et équitable de ce problème crucial. C’est aussi un signal fort lancé envers les investisseurs tant nationaux qu’étrangers pour leur donner un gage de sécurisation de leurs investissements. Pour réaliser dans la sérénité les objectifs du présent  quinquennat, assurer la relance économique dans le cadre d’une croissance continue et durable, le dédommagement des opérateurs économiques victimes, la sécurisation de leurs biens et de leurs personnes dans l’exercice libre de leurs activités, constituent un aspect important sinon fondamental », a-t-il indiqué.

Avant de lancer un appel pressant au gouvernement et à toutes les bonnes volontés pour s’investir en vue de rétablir  les opérateurs victimes dans leurs droits et à dépasser définitivement ces vagues successives de pillage et de destruction de biens  ‘’qui sont d’un autre âge’’,  Monsieur Chérif a fait savoir que ces évènements regrettables ont porté un coup dur aux activités des opérateurs économiques actifs, au service du développement de la nation.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.