Connect with us

Elections 2015 : le CNOSC s’active déjà pour prévenir les violences

Publié

Le

L’élection présidentielle de 2015 approche à grands pas. Mais déjà l’on assiste à des tensions entre la mouvance et l’opposition. Ce qui n’est pas de nature à consolider la paix pendant et après les élections. C’est pour donc prévenir toutes ces violences que le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) en partenariat avec le PNUD et OSIWA Guinée, a procédé au lancement du projet «Unité d’action des organisations de la société civile guinéenne pour une contribution décisive à la transparence des prochaines échéances électorales ».

L’objectif de cette synergie d’action entre les différentes organisations de la société civile est d’aboutir à des élections apaisées dans le pays. Ce projet coïncide au moment où l’opposition multiplie les manifestations pour exprimer son désaccord du calendrier proposé par l’institution en charge d’organiser les élections en Guinée.

Depuis l’annonce de la date de l’élection présidentielle de 2015 pour le 11 octobre prochain, avant les communales et communautaires par la commission électorale nationale indépendante, l’opposition républicaine multiplie les marches de protestation pour réclamer la tenue des élections locales avant la présidentielle. Des manifestations qui engendrent beaucoup de dégâts matériels et des pertes en vie humaine.

Par ailleurs, la société civile qui pouvait défendre les populations civiles est aussi divisée.  C’est pourquoi le Conseil national des organisation de la société civile guinéenne, consciente de toutes ces réalités, appelle à la conjugaison des efforts pour éviter des affrontements entre civils lors des prochaines joutes électorales.

Dans son discours de circonstance, le représentant d’OSIWA Guinée, Ibrahima Amadou N’diaye, a souligné que dans cette noble initiative, la société civile devra se révéler comme un élément neutre et agir en toute impartialité pour mener à bien la tâche d’interface qui lui est confiée dans ce processus.

Dans la même lancée, l’Union européenne s’est aussi engagée à accompagner le processus. Selon son représentant à cette rencontre, l’UE a déjà entamé un certain nombre d’activités allant dans ce sens. Il s’agit notamment de l’éducation citoyenne.

Amadou DIALLO pour guinee360.com

 

 

Publicité
Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.